Neuroptera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Planipennia • Névroptères, Planipennes

Climaciella brunnea, une Mantispidae nord-amériaine.

Les Névroptères (Neuroptera), également appelés Neuroptères ou Planipennes, sont un ordre d'insectes de la sous-classe des ptérygotes, de la section des néoptères et de la division des holométaboles.

Les névroptères adultes (imagos) ont deux paires d'ailes membraneuses à peu près de la même taille, avec de nombreuses nervures. Leurs larves sont reconnaissables à leurs yeux simples, leurs pattes, leurs mandibules plus longues que leur tête et l'absence de fourreau alaire. Ils ont des pièces buccales de type broyeur.

Les névroptères sont apparus au Permien et se sont diversifiés au Mésozoïque[2]. Durant cette période, ils ont compté des formes de grandes tailles, notamment dans la famille des Kalligrammatidae, parfois surnommés les « papillons du Jurassique » à cause de leurs grandes ailes colorées[3].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Position au sein des insectes[modifier | modifier le code]

Phylogénie des ordres actuels d'insectes holométaboles, d'après Peters et al., 2014[4] et Misof et al., 2014[5] :

Holometabola

Hymenoptera (symphytes, guêpes, fourmis et abeilles)


 Aparaglossata 
 Mecopterida 
 Amphiesmenoptera 

Lepidoptera (papillons)



Trichoptera



 Antliophora 

Diptera (mouches, syrphes, moustiques, taons...)




Mecoptera (panorpes...)



Siphonaptera (puces)





 Neuropteroidea 
 Coleopterida 

Coleoptera (scarabées, coccinelles, hannetons...)



Strepsiptera



 Neuropterida

Raphidioptera




Megaloptera



Neuroptera (planipennes)







Classification phylogénétique[modifier | modifier le code]

L'analyse moléculaire en 2018 utilisant l'ARNr mitochondrial et les données mitogénomiques place les Megaloptera comme sœur des Neuroptera et les Raphidioptera comme sœur de cette lignée combinée, bien que ces résultats aient été considérés comme provisoires[6],[7]. Les archives fossiles ont contribué à la compréhension de la phylogénie du groupe[8],[9],[10]. Les relations au sein de la Myrmeleontiformia sont toujours en évolution[11].

Neuropterida

Raphidioptera Snakefly R. confinis? (cropped).jpg




Megaloptera Schlammfliege Sialis sp 5325.jpg


Neuroptera


Osmylidae Oedosmylus sp crop.jpg



Hemerobiiformia

Hemerobiidae Micromus variegatus01.jpg




Ithonidae Rapisma sp- India crop.jpg




Mantispidae Mantispidae fg1.jpg



Chrysopidae Chrysoperla carnea Guldoeje.jpg





Myrmeleontiformia

Psychopsidae Silky Lacewing (6769953805).jpg




Nymphidae Nymphes myrmeleonoides (3155078680) crop.jpg




Nemopteridae Nemoptera sp. MHNT.ZOO.2004.0.736.jpg




Myrmeleontidae Distoleon tetragrammicus01.jpg



Ascalaphidae Libelloides coccajus 210505.jpg











Familles rencontrées en Europe[modifier | modifier le code]

Une chrysope, l'un de nevroptères les plus fréquents en Europe.

Autres familles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 30 janvier 2021
  2. (en) A. G. Ponomarenko et D. E. Shcherbakov, « New lacewings (Neuroptera) from the terminal Permian and basal Triassic of Siberia », Paleontological Journal, vol. 38, no S2,‎ , S197–S203 (lire en ligne)
  3. (en) Michael S. Engel, « A remarkable kalligrammatid lacewing from the Upper Jurassic of Kazakhstan (Neuroptera: Kalligrammatidae) », Transactions of the Kansas Academy of Science, vol. 108, no 1,‎ , p. 59–62 (DOI 10.1660/0022-8443(2005)108[0059:ARKLFT]2.0.CO;2)
  4. (en) R. S. Peters et al., « The evolutionary history of holometabolous insects inferred from transcriptome-based phylogeny and comprehensive morphological data », BMC Evolutionary Biology, vol. 14,‎ , p. 52 (DOI 10.1186/1471-2148-14-52)
  5. (en) B. Misof et al., « Phylogenomics resolves the timing and pattern of insect evolution », Science, vol. 346, no 6210,‎ , p. 763-767 (DOI 10.1126/science.1257570)
  6. Bi-Song Yue, Nan Song, Aili Lin et Xincheng Zhao, « Insight into higher-level phylogeny of Neuropterida: Evidence from secondary structures of mitochondrial rRNA genes and mitogenomic data », PLOS ONE, vol. 13, no 1,‎ , e0191826 (ISSN 1932-6203, PMID 29381758, PMCID 5790268, DOI 10.1371/journal.pone.0191826 Accès libre, Bibcode 2018PLoSO..1391826S)
  7. Yan, Y., Wang Y, Liu, X., Winterton, S. L. et Yang, D., « The First Mitochondrial Genomes of Antlion (Neuroptera: Myrmeleontidae) and Split-footed Lacewing (Neuroptera: Nymphidae), with Phylogenetic Implications of Myrmeleontiformia », Int J Biol Sci, vol. 10, no 8,‎ , p. 895–908 (PMID 25170303, PMCID 4147223, DOI 10.7150/ijbs.9454)
  8. Grimaldi, D. A. & Engel, M. S., 2005: Evolution of the Insects. Cambridge University Press, 2005, pages xv-755
  9. Engel, M. S. & Grimaldi, D. A., 2007: The neuropterid fauna of Dominican and Mexican amber (Neuropterida: Megaloptera, Neuroptera). American Museum Novitates: #3587, pages 1-58
  10. Parker, S. P. (ed.), 1982: Synopsis and classification of living organisms. Vols. 1 & 2. McGrew-Hill Book Company
  11. Jones, J.R. (2019) Total‐evidence phylogeny of the owlflies (Neuroptera, Ascalaphidae) supports a new higher‐level classification. Zoologica Scripta: 06 October 2019 https://doi.org/10.1111/zsc.12382

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :