NetBurst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La microarchitecture NetBurst est une microarchitecture de processeurs Intel (7e génération de microprocesseur x86). Elle est assez différente de la microarchitecture P6 du Pentium III[1].

Introduite fin 2000, elle est remplacée en 2006 par l'architecture Core, issue de l'évolution pour ordinateurs portables de la microarchitecture P6. La montée en fréquence des processeurs « Netburst », indispensable à l'évolution de cette microarchitecture, est en effet impossible à poursuivre à ce moment-là, à cause d'une trop grande dissipation thermique[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Afin de permettre une importante montée en fréquence, elle se distingue du Pentium III par de nombreux étages de pipeline : 20 pour Willamette et Northwood, 31 pour Prescott et Cedar Mill, contre 10 pour le Pentium III.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Deux inconvénients mettent à mal le pipeline long :

  1. Une erreur de prédiction de branchement (il faut attendre que le pipeline soit vidé pour pouvoir reprendre les opérations en cours. Ce point donne une importance très grande à l'unité de prédiction) ;
  2. Le nombre de transistors de suivi des instructions augmente, entraînant une consommation électrique et une dissipation thermique importantes. Ce point est devenu crucial au point que le Prescott n'a jamais atteint la fréquence prévue.

Évolutions[modifier | modifier le code]

(dans le désordre)

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]