Intel 64

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Intel 64 autrefois appelé Extended Memory 64-bit Technology (ou EM64T en abrégé) est l'implémentation Intel de l'architecture x86-64, une extension 64-bit de l'architecture IA-32. Voir aussi l'article AMD64 pour les détails architecturaux.

Historique[modifier | modifier le code]

L'histoire de ce projet est longue et sinueuse, principalement du fait de la politique interne d'Intel. Elle a commencé avec le nom de code Yamhill, nommé d'après la rivière Yamhill dans la vallée de la Willamette en Oregon. Après plusieurs années durant lesquelles Intel niait qu'un tel projet existait, Intel a finalement admis son existence au début de l'année 2004 et lui a donné le nom de code CT (Clackamas Technology) également d'après une rivière de l'Oregon (la rivière Clackamas, un affluent de la Willamette). Dans les semaines qui ont suivi l'annonce du projet CT, Intel lui a donné différents noms. Après l'IDF du printemps 2004, Intel l'a nommé IA-32E (IA-32 Extensions) puis quelques semaines plus tard Intel s'est décidé pour le nom EM64T. Le porte-parole d'Intel, alors Craig Barrett, a admis que c'était un de leurs secrets les moins bien gardés. Le nom actuel Intel 64 date de fin 2006 (le nom EM64T ne contenant pas le nom de Intel, il est possible que la firme ait voulu montrer qu'elle n'avait pas seulement copié AMD).

Processeurs Intel avec support Intel 64 (EM64T)[modifier | modifier le code]

Le premier processeur Intel qui implémente réellement cette technologie est le processeur de nom de code Nocona et est vendu dans la dernière ligne des derniers processeurs multi-cœur Xeon. Puisque le Xeon lui-même est directement basé sur le processeur de bureau Intel, le Pentium 4; le Pentium 4 intègre également cette technologie bien que, comme pour l’hyper threading, cette fonctionnalité n'était pas initialement activée dans le nouveau design du Prescott, probablement dû au fait qu'Intel ne l'avait pas encore parfaitement achevé.

Intel a depuis commencé la commercialisation des Pentium 4 avec l'EM64T activé, dans la révision E0 du cœur Prescott, alors mis sur le marché en tant que Pentium 4 modèle F. La révision E0 ajoute aussi à EM64T le support de XD (eXecute Disable), le nom Intel pour le bit NX qui devrait être bientôt porté sur le design Nocona. Toutes les séries 8xx/6xx/5x6/5x1/3x6/3x1 de processeurs sont activées avec EM64T, comme le seront les futurs processeurs Intel de la famille x86. En , aucun des processeurs Intel pour portable (que ce soit la famille Pentium M, la famille bon marché Celeron M ou les processeurs Intel Pentium 4 Mobile de moyenne gamme) ne supporte l'EM64T. Le premier dérivé du Pentium M supportant EM64T est le double-cœur Merom sorti le second semestre 2006, sous la famille Core 2.

Différences entre l'AMD64 et l'Intel 64[modifier | modifier le code]

Bien qu'étant largement compatible au niveau binaire, il subsiste un petit nombre de différences entre les deux jeux d'instructions. Un exemple majeur est l'ajout de l'instruction CMPXCHG16B (qui échange deux mots de 32 bits), extension de l'instruction CMPXCHG8B présente sur la plupart des processeurs x86 du marché ; les premiers processeurs AMD64 ne disposaient pas de cette instruction puisqu'il sont eux natifs 64 bits et n'ont donc pas besoin d'émuler un couple de 32 bits pour reconstruire une instruction complète en 64 Bits.

La différence est d'ailleurs essentielle pour les utilisateurs de station Linux qui cherchent à exploiter toute la puissance du 64 bits, héritée du rachat par la firme AMD du géant du 64 et 128 Bits risc DIGITAL. L'architecture des processeurs Intel ne peut donc pas intégrer une technologie sous licence AMD sans en payer le prix, c'est pourquoi les processeurs Intel possèdent toujours des cœurs 32 bits, là où les processeurs AMD possèdent de véritables cœurs en 64 bits[réf. nécessaire].

EMT 64 signifie d'ailleurs Extended Memory Technology 64, soit en français extension de technologie mémoire 64.

Cette notion a rendu bien difficile la commercialisation et le lancement par la société Microsoft de son OS Windows XP édition x64 : la pression d'Intel a convaincu la compagnie de Redmond de lever le pied en constatant les contre-performances des processeurs Intel face aux processeurs AMD natifs.

Un autre point important est l'intégration par la société AMD du Northbridge des cartes mères, et chargé d'effectuer les échanges mémoire avec le processeur, directement dans le microprocesseur. Cette modification a également permis de beaucoup réduire les temps de latence entre le microprocesseur et la mémoire, et d'en augmenter fortement la bande passante.


Implémentations[modifier | modifier le code]

  • Core i7
  • Core i5
  • Core i3
  • Core 2 Quad vPro
  • Core 2 Quad
  • Core 2 Extreme
  • Core 2 Duo vPro
  • Core 2 Duo
  • Centrino 2 vPro
  • Centrino 2
  • Xeon Série 7xxx
  • Xeon Série 5xxx
  • Xeon Série 33xx
  • Xeon LV
  • Série 9xx
  • Série 8xx
  • Pentium Dual Core
  • Pentium D
  • Pentium 4 720 Extreme Edition
  • Série 6xx
  • Pentium 4 524
  • Pentium 4 (Depuis la gamme Prescott)
  • Série 5x6
  • Série 5x1
  • Celeron D 355
  • Celeron D 331
  • Série 3x6
  • Série 3x1

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]