Nathalie Derome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nathalie Derome

Naissance Drapeau du Canada Canada
Style
Années d'activité Depuis 1985

Nathalie Derome est une actrice de théâtre et une artiste interdisciplinaire québécoise.

Pratique artistique[modifier | modifier le code]

Artiste performeure et interdisciplinaire, Nathalie Derome explore les pratiques du théâtre, de l’art performance et du théâtre performatif depuis 1984. Elle conçoit des spectacles et des performances par la contamination et la juxtaposition de plusieurs médiums ou pratiques : oralité, théâtre, danse musique, poésie, chant, arts médiatiques, arts visuels[1]. Elle travaille en dialogue avec des collaborateurs de différentes disciplines dans l’écriture de plateau. Ses premières œuvres créées d’abord en duo avec l’artiste interdisciplinaire Sylvie Laliberté, puis avec Paul Cardin et Jacques Therrien au Theatre Project à Baltimore, (1985), et notamment sa performance solo «Une pelle et un râteau» présentée au Musée d’art contemporain de Montréal en 1988 en ont fait d’elle, dès le début de sa carrière, une artiste réputée dans les domaines de l’art action, de la danse et du théâtre.

À partir d’une thématique choisie au préalable et alimentée une importante documentation, elle propose le plus souvent une question philosophique dont chacun des spectateurs s’approprie les contours pour nourrir la réflexion et l’écriture avec son expertise et les contraintes inhérentes à sa pratique[2]. Depuis 35 ans, son travail s’adresse aux adultes mais aussi aux enfants. À la demande de diffuseurs spécialisés, elle a adapté 3 de ses créations pour les enfants et les adolescents.

Humaniste, elle déclare qu’elle croit profondément au pouvoir de transformation des mots et pense que « l’humour est une source de vitamines essentielle pour désamorcer la droite montante». Elle dit voir toujours pensé que l’art est une pratique active d’action politique et d’engagement social[3].

Depuis 2008 ans elle a créé 4 spectacles pour la toute petite enfance (18 mois à 5 ans) par le biais de rencontres régulières avec les différents groupes d’âge visé. Elle considère les enfants comme des citoyens à part entière et même comme des Maîtres à penser. Au-delà du langage parlé, ils informent les équipes de travail, au plus près de leurs préoccupations et de leurs besoins quant à la justesse de la proposition sur le plan rythmique, symbolique et esthétique et sont, en quelque sorte, les véritables auteurs et metteurs en scène des spectacles. En 2019, elle présentait C’est ma sœur! destiné aux enfants 4 à 7 ans et à leurs parents, à la Maison Théâtre de Montréal. Le thème-gouvernail de cette création est le concept de la Fraternité. En s’adressant aux plus vieux des plus petits, elle est revenue à la pratique de l’oralité et à un certain ‘réalisme’ mis en contact avec la poésie du quotidien qui a longtemps caractérisée sa pratique pour les adultes.

Nathalie Derome termine une Maitrise à Ecole supérieure de théâtre Uqam en 2015 ayant pour thème l’appropriation des langages avec Helen Keller, comme figure emblématique.

Nathalie Derome a également réalisé un grand nombre de travaux musicaux ainsi que des chansons, dont la plupart ont été publiées sur les étiquettes Ambiances magnétiques. En 2019, elle prête sa voix au personnage de S. Thot dans l’opéra d’Éric Létourneau, « Khédive et Malelouk, en un seul sur son patron » présenté par la SMCQ dans le cadre du festival Montréal Musiques Nouvelles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Les temps qui courent. Vingt ans de paroles tenues, Planète Rebelle, Montréal, 2008

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Les 4 Ronds Sont Allumés - Chansons Parodisiaques (CD, Canada, 2000)
  • Les Ecoutilles, Local Distribution – P.N.D CD 02 (CD, Canada, 2004)

Références[modifier | modifier le code]

  • Bertin, Raymond, Nathalie Derome, entre la beauté et la colère Volume 33, Issue 2, Automne, 2010, p. 17–19
  • Derome, Nathalie (2014). « L'insoumise : Helen Keller, ou, Le trajet de soi vers l'autre : essai sur l'appropriation du langage et analyse heuristique d'une pratique interdisciplinaire » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en théâtre.
  • Derome, Nathalie, La passion du coq-à-l’âne Cahiers de théâtre Jeu, Issue 114, 2005, p. 145–148
  • Féral, J. (2000). Qu’est la performance devenue?. Jeu, (94), 157–164
  • Lessard, Denis, Neuf portraits en silhouette, Itinéraire et interdisciplinarité, Vie des arts, Montréal, 1985
  1. Sonia Pelletier, Théâtralité, Mise au rendez-vous Issue 53, 1992, p. 29–30
  2. Solange Lévesque, Le Devoir, novembre 1998 « Tantôt soprano lyrique, tantôt crieuse des rues ou chanteuse réaliste, cultivant les dissonances et les contrastes, jonglant avec les accents et les mots, Nathalie Derome se donne entièrement, humour et tristesse confondus, nous invitant è explorer en sa compagnie un univers où l’on parle la langue familière de la poésie. »
  3. Lise Gagnon, Échos d’Amérique, Le jeu est le « je », Entretien avec Nathalie Derome Issue 111, 2004, p. 124–129