Narcisse (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Narcisse.
Narcisse
Description de l'image NarcisseAvignon1.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Jean-Damien Humair
Naissance (50 ans)
Porrentruy (Suisse)
Activité principale auteur, compositeur, slameur
Genre musical Slam, chanson française
Instruments Clavier
Années actives Depuis 2007
Labels Créadiffusion
Site officiel narcisse.ch

Narcisse, né Jean-Damien Humair à Porrentruy dans le canton du Jura le 14 juin 1967, est un musicien et slameur suisse. « Chef de file » du slam lausannois[1], il remporte le tournoi individuel de la Ligue slam de France en 2013[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Narcisse a découvert le slam en 2006 à Lausanne[3]. Il fréquente alors les scènes ouvertes et participe à plusieurs tournois en Suisse, en France et en Belgique[3]. Il remporte deux années de suite (en 2008 et 2009) le tournoi des 24 heures du mot à Liège[3]. En 2009, il crée le spectacle Regardez-vous mêlant slam, musique et vidéo. De ce spectacle sera issu en 2010 l’album Comme je les aime[3].

En 2012, Narcisse crée avec l’Association Boulimie-Anorexie de Lausanne[4] le projet de Bouche à Oreilles, où il anime des ateliers d'écriture pour neuf personnes touchées par les troubles du comportement alimentaire (boulimie et anorexie). Les textes issus de ces ateliers, mis en musique par Narcisse, donnent lieu à un CD et à un spectacle créé le 11 novembre 2012 pour les 15 ans de l’association[4].

En 2013, il part pour dix jours à Chicago chez Marc Smith, l’inventeur du slam[5], pour participer au spectacle de slam bilingue Chicago French Connection[5].

En janvier 2014, il crée Cliquez sur j’aime, un projet artistique décliné en un spectacle, un livre et un CD[6]. Ce spectacle sera joué au festival Off d'Avignon du 3 au 26 juillet 2015[7] & du 7 au 31 juillet 2016.

En novembre 2014, il invite Marc Smith et les slameurs du Speak’Easy de Chicago ainsi qu’une brochette de slameurs français pour monter à Lausanne un deuxième spectacle Chicago French Connection. Ce spectacle est créé dans le cadre du Festival international de slam de Lausanne[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2010: Comme je les aime (Disques Office)
  • 2012: De Bouche à Oreilles, avec le collectif Mots à Maux (Disques Office)
  • 2014: Cliquez sur j’aime (Irascible)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2008: lauréat du tournoi des 24 Heures du slam de Liège, «la nuit qui… chut»
  • 2009: lauréat du tournoi des 24 Heures du slam de Liège
  • 2013: lauréat du tournoi individuel de la Ligue slam de France
  • 2014: Prix spécial du jury au tremplin Spoken Word du Mans Cité Chanson[9]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Camille Vorger et Dominique Abry: «Du slam lyrique aux formulettes de volubilité: jeux d’écriture et d’oralité avec Narcisse». In Camille Vorger, éd. Slam. Des origines aux horizons. Lausanne, Vénissieux, Éditions d’en bas, La Passe du Vent, 2015. (ISBN 978-2-84562-262-3)
  • Narcisse: «cliquez sur j'aime», Éditions d'en bas, Lausanne, 2014. (ISBN 978-2-8290-0468-1)

Référence[modifier | modifier le code]

  1. La formule est de Roger Francillon, in: Histoire de la littérature en Suisse romande. Genève, Zoé, 2015. (ISBN 978-2-88182-943-7)
  2. « Slam: un Suisse champion de France », Le Temps,‎
  3. a, b, c et d Cf. la notice biographique de Narcisse dans l’ouvrage de Camille Vorger, éd.: Slam. Des origines aux horizons. Lausanne, Vénissieux, Éditions d’en Bas, La Passe du Vent, 2015. (ISBN 978-2-84562-262-3)
  4. a et b « L'anorexie et la boulimie se déclinent en slam », OH…, no 29,‎
  5. a et b « La poésie tout feu tout slam », La Liberté,‎
  6. RTS La Première, Émission Vertigo: le slam de Narcisse, 27 février 2014
  7. La Provence, On a double-cliqué sur "j'aime Narcisse", 15 juillet 2015
  8. RTS un, Lausanne accueille le 3e festival de slam, 29 novembre 2014
  9. « Un tremplin spoken word très enlevé », Le Maine Libre,‎

Lien externe[modifier | modifier le code]