Marc Smith (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marc Smith et Smith.
Marc Smith
Marc Smith - Slam à La Zone de Liege - 19 mars 2009.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Marc Kelly Smith (Chicago, 1949) est un poète américain, créateur du slam.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entrepreneur dans le bâtiment, il accompagne un jour sa petite amie dans un atelier de déclamation de poésie. D'emblée, le manque d'énergie le frappe, ainsi que la quasi indifférence des poètes vis-à-vis de leur public.

Avec sa troupe de poètes le "Chicago Poetry Ensemble" il se produit au Get Me High Lounge (Bucktown, Chicago) de 1984 à 1986. Il imagine à partir de 1986 l'organisation d'un tournoi de poésie au Green Mill, un club de jazz d’un quartier défavorisé de Chicago, ancienne retraite d’Al Capone. Le propriétaire Dave Jemilio permet alors à Marc Smith, de mettre en place une scène hebdomadaire dominicale qui prendra le nom ironique de Uptown Poetry Slam, le tournoi de poésie des beaux quartiers. L’idée de Smith est d’organiser un concours ouvert à tous en fin de soirée. Malgré la réticence de son acolyte David Cooper qui ne voit pas les gens se battre pour de la poésie, la formule prend : l’engouement est général et une audience toujours plus nombreuse se précipite, curieuse de voir qui va remporter le slam (chelem) de la semaine. Car il s’agit d’une véritable compétition qui capte l’attention, et la formule des juges amateurs imaginée par Smith, choisis au hasard dans le public, et qui notent les poètes pose une véritable interactivité entre poètes, membres du jury et public. C'est le point de départ du succès mondial du slam.

Il est toujours actif de nos jours au Green Mill (Chicago) et sur les scènes du monde entier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Crowdpleaser, Jeff Helgeson Éditions, 1996
  • The Complete Idiot's Guide to Slam Poetry, Penguin/Alpha Press (coécrit avec Joe Kraynak), 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]