Nangarhâr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Afghanistan
Cet article est une ébauche concernant l’Afghanistan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nangarhâr
نانگارهار
Image illustrative de l'article Nangarhâr
Administration
Pays Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan
Type Province
Capitale Jalalabad
Démographie
Population 1 089 000 hab. (est. 2002)
Densité 141 hab./km2
Géographie
Superficie 7 727 km2

Nangarhâr (pashto : ننګرهار‎ et persan : ننگرهار‎‎ ) est une province de l'est de l'Afghanistan. Sa capitale est Jalalabad. Depuis 2005, elle est subdivisée en 22 districts.

Districts[modifier | modifier le code]

Les 22 districts de la province de Nangarhâr, depuis 2005
Districts de la province de Nangarhâr
District Capitale Population[1] Superficie[2] Notes
Dih Bala (en) 33 294 100% Pachtounes,
Achin (en) 95 468 100% Pachtounes
Bihsud (en) 118 934 95% Pachtounes, 5% Arabes
Chaparhar (en) 57 339 100% Pachtounes
Darai Nur (en) 98 202 73% Pachtounes, 27% Pashai
Bati Kot (en) 31 308 100% Pachtounes
Dur Baba (en) 13 479 100% Pachtounes
Goshta (en) 31 130 100% Pachtounes
Hisarak (en) 28 376 100% Pachtounes
Jalalabad Jalalabad 205 423 Tajiks, Arabes, Pashais, 90% Pachtounes
Kama (en) 52 527 100% Pachtounes
Khogyani (en) 111 479 100% Pachtounes
Kot (en) 52 154 créé en 2005 à partir du Rodat (en)  ; 100% Pachtounes
Kuz Kunar (en) 42 823 98% Pachtounes, 2% Pashai
Lal Pur (en) 18 997 100% Pachtounes
Momand Dara (en) 42 103 100% Pachtounes
Nazyan (en) Nazyan 16 328 100% Pachtounes
Pachir Aw Agam (en) 40 141 100% Pachtounes
Rodat (en) 63 357 Subdivisé en 2005 ; 100% Pachtounes
Sherzad (en) 63 232 100% Pachtounes
Shinwar (en) 64 872 100% Pachtounes
Surkh Rod (en) 91 548 100% Pachtounes

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Le pendant la guerre d'Afghanistan, les États-Unis font usage d'une bombe très puissante dans le district d'Achin (en). L'objectif visé était une position de l'EI-K (en), branche locale de l'État islamique, retranchée dans une série de grottes et tunnels.

Cette bombe, de type GBU-43/B dénommée Massive Ordnance Air Blast Bomb, est larguée depuis un Lockheed MC-130[3],[4], avion utilisé par l'Air Force Special Operations Command.

D'après des sources officielles afghanes relayées par l'armée américaine, cette frappe aérienne sur Nangarhâr (en) aurait tué 94 militants de l'EI-K dont 4 leaders[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « MRRD Provincial profile for Nangarhar Province », Mrrd.gov.af,‎ (consulté le 13 mars 2013)
  2. (en) Andrew Ross, « Afghanistan Geographic & Thematic Layers », Fao.org (consulté le 13 mars 2013)
  3. Étienne Jacob avec agences, « Les États-Unis larguent la « mère de toutes les bombes » en Afghanistan », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 17 avril 2017)
  4. (en) Barbara Starr et Ryan Browne, « US drops largest non-nuclear bomb in Afghanistan », sur CNN.com,‎ (consulté le 13 avril 2017)
  5. (en) Phillip Walter Wellman, « Afghan official: Death toll from massive US bomb rises to 94, including 4 ISIS commanders », sur Stars and Stripes,‎ (consulté le 17 avril 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]