Nancy Friday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Friday.
Nancy Friday
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Site web

Nancy Colbert Friday, née le à Pittsburgh et morte le à New York, est une écrivaine et essayiste américaine.

Elle a écrit sur la libération et la sexualité des femmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Pittsburgh en Pennsylvanie, Nancy Friday grandit à Charleston, dans la Caroline du Sud et fut scolarisée au Wellesley College dans le Massachusetts. Elle a travaillé brièvement en tant que journaliste pour le journal San Juan Island. Plus tard, elle travailla en tant que journaliste dans des magazines à New York, en Angleterre, en Italie et en France, avant de se tourner vers l'écriture à temps plein et éditer son premier livre My Secret Garden (Mon jardin secret en français) en 1973. Ce livre, qui compilait des interviews de femmes discutant de leur sexualité et de leurs fantasmes, devint un best-seller, et participe à la Révolution sexuelle aux États-Unis[1],[2],[3].

Elle meurt le 5 novembre 2017 à New-York, à l'âge de 84 ans[1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) My Secret Garden: Women’s Sexual Fantasies, Simon & Schuster, 1973
  • (en) Forbidden Flowers: More Women’s Sexual Fantasies, Simon & Schuster, 1975
  • (en) My Mother, Myself: The Daughter’s Search for Identity, Delacorte Press, 1977
  • (en) Men in Love, Men’s Sexual Fantasies: The Triumph of Love Over Rage, Dell Publishing, 1980
  • (en) Jealousy, M. Evans & Co., 1985
  • (en) Women on Top: How Real Life Has Changed Women’s Sexual Fantasies, Simon & Schuster, 1991
  • (en) The Power of Beauty, HarperCollins Publishers, 1996
  • (en) Our Looks, Our Lives: Sex, Beauty, Power and the Need to be Seen, HarperCollins Publishers, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Nancy Friday, 84, Best-Selling Student of Gender Politics, Dies », sur The New York Times, (consulté le 5 novembre 2017)
  2. (en) Stephanie Theobald, « Why Nancy Friday’s 1970s collection of women’s sexual fantasies still matters », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  3. (en) Priscilla Frank, « 'We’re As Hidden As Our Clitorises': How Nancy Friday Liberated Women's Sexuality », Huffington Post,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]