Brigade du Nahal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nahal)
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

La brigade d’infanterie du nahal (hébreu: חטיבת הנח''ל) ou la 933e brigade  est l’une des principales brigades de l’armée de défense d’Israël. Elle fut créé en 1982 a la suite de l’Opération Paix en Galilée en 1982[1], en réponse au besoin de fonder une brigade d’infanterie supplémentaire. Depuis sa création, le Nahal a largement favorisé l’intégration des nouveaux immigrants en Israël en recrutant nombre d’entre eux dans ses rangs et lui donnant ainsi un groupe de soldats extrêmement motivé et discipliné[2]. De nombreux volontaires étranger du Mahal y sont aussi incorporé[3] .

Les soldats de la brigade se distinguent par leurs bérets Verts[4], et leurs bottes rouges. La Brigade est composée de trois bataillons réguliers – 50, 931, 932 et d’un bataillon de reconnaissance – 934[5]. Ils sont présent sur tous les fronts les plus instable d’Israël allant des frontières Libanaise[6] et Syrienne[7] au nord, le long de la bande de gaza au Sud[8]  ainsi qu’au sein des Territoires palestiniens de Judée Samarie[9].

La Brigade du Nahal a participé à tous les conflits ou opérations majeurs depuis sa création, jouant également un rôle majeur pendant la Seconde Intifada et la Deuxième Guerre du Liban.[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le mouvement Nahal a été créé en 1948 par David Ben-Gourion dans la lignée de l’esprit pionnier de l’unité « Tour et Muraille » du Palmah et du Lehi[1]. Le mot Nahal est d’ailleurs l’acronyme hébreu pour « jeunesse pionnière combattante » (hébreu : נוער חלוצי לוחם) et fut l’un des premiers groupe à s’implanter en terre d’Israël. Le but des « Nahal garinim » (littéralement ‘’ cellules du Nahal’’) était de fournir des soldats équipé de grandes quantités de ressources militaires ainsi que de subvenir au besoin de base à l’implantation de nouveaux Kibbutzim et de nouvelles communautés.

Le quartier général du Nahal se compose de la branche militaire, représenté par la brigade du Nahal et de la branche civile du Nahal garin. Il y a de cela dix ans, le Nahal était essentiellement composé de soldats venu de diffèrent mouvements de jeunesse ou kibbutzim mais actuellement il intègre des soldats de toutes les couches de la population. La majorité des nouveaux immigrants qui s’engagent à l’armée sont incorporé dans la brigade du Nahal, cela représente pour eux un premier pas essentiel pour leur intégration dans la société Israélienne. En plus de cela le Nahal accepte des étudiants spécifiques issus de programmes d’éducation spécialisé.

Près de 108 communautés, Kibbutzim et implantations ont été développés à l’ origine par le Nahal. Ces implantations avaient pour but de renforcer les frontières d’Israël. Durant les années succédant la guerre des six jours, le Nahal avait pour principale mission de développer des implantations le long des frontières pour contrer les attaques venus de pays ennemis voisins. Les implantations du Nahal dans la vallée du Jourdain et de la région de l’Arava ont été l’un des principaux facteurs qui ont découragé les armées Jordanienne  de se joindre aux autres pays Arabes dans leurs combats contre Israël durant la guerre de Kippour. La brigade du Nahal (branche militaire), fut plus tard transférée du commandement central et est maintenant un corps indépendant[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Corps d’Infanterie – Brigade Nahal » (consulté le 29 mai 2015)
  2. « Behind the Lines: Serving from the heart », sur The Jerusalem Post | JPost.com (consulté le 29 mai 2015)
  3. Raphael Katz, « Mahal Volunteers - Links, IDF and Military Related », sur www.mahal-idf-volunteers.org (consulté le 29 mai 2015)
  4. « Massa Kumta de Nahal : La marche des combattants » (consulté le 29 mai 2015)
  5. http://www.idf.il/1515-en/Dover.aspx
  6. « Military History Online - Second Lebanon War », sur www.militaryhistoryonline.com (consulté le 29 mai 2015)
  7. « On the border with Syria, the land of war », sur The Jerusalem Post | JPost.com (consulté le 29 mai 2015)
  8. « Chefs at the Border: Special Lunch for Soldiers - IDF Blog | The Official Blog of the Israel Defense Forces », sur IDF Blog | The Official Blog of the Israel Defense Forces (consulté le 29 mai 2015)
  9. Gili Harel, « Why training will be the Israeli army's next big battle - Diplomacy and Defense » (consulté le 29 mai 2015)
  10. « Nachal Infantry Brigade | Jewish Virtual Library », sur www.jewishvirtuallibrary.org (consulté le 29 mai 2015)