Mudhoney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mudhoney
Description de cette image, également commentée ci-après

Mudhoney en juin 2007.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Grunge, garage punk[1], rock alternatif[2]
Années actives Depuis 1988
Labels Sub Pop, Reprise Records
Composition du groupe
Membres Mark Arm
Steve Turner
Dan Peters
Guy Maddison
Anciens membres Matt Lukin

Mudhoney est un groupe de grunge américain, originaire de Seattle, dans l'État de Washington.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1988–1999)[modifier | modifier le code]

Le groupe est fondé en 1988 par Mark Arm (chant), Steve Turner (guitare), Dan Peters (batterie), et Matt Lukin (basse). Mark Arm et Steve Turner se connaissaient depuis Green River (formé en 1984). Leurs premières productions sur le label Sub Pop, qui obtiennent un relatif succès, contribuent à la définition du « son de Seattle » et du grunge. Un premier maxi 45 tours du nom de SuperFuzz BigMuff, contenant entre autres Touch Me I'm Sick (qui sera repris par Sonic Youth) sort en 1988 chez Sub Pop.

Mudhoney enchaîne ensuite avec deux albums sur le même label, Mudhoney en 1989 (dont Spacemen 3 reprend le titre When Tomorrow Hits) et Every Good Boy Deserves Fudge en 1991. À la suite du bon accueil de ces disques et du phénomène médiatique autour de Seattle et du grunge, ils signent sur la major Reprise Records.

Après Matt Lukin (depuis 2000)[modifier | modifier le code]

Guy Maddison, bassiste du groupe, en 2007.

Le premier album de Mudhoney chez Reprise Records, Piece of Cake (1992), s'écarte du grunge pour se rapprocher du garage rock, mais trois ans plus tard My Brother the Cow marque un retour à leur son d'origine[3],[4] (entre temps, le groupe a participé en 1993 à la B.O. du film Judgment Night avec le rappeur Sir Mix-a-Lot). L'album suivant, Tomorrow Hit Today (1998), enregistré avec l’aide du producteur Jim Dickinson, continue dans cette lignée en y incorporant des éléments de blues rock[5]. Malgré le succès des tournées, les ventes sont au plus bas, et après ce dernier album Reprise décide de se séparer du groupe. Peu après, le bassiste Matt Lukin les quitte, lassé des tournées. Pendant cette période Mudhoney ne donne plus que de rares concerts dans leur région d'origine du nord-ouest ; beaucoup pensent alors que le groupe va s'arrêter. La carrière de Mudhoney est racontée dans Our Band Could Be Your Life, un essai sur les groupes underground américains.

Toutefois le succès des concerts persuade les membres de relancer leur carrière. Ils effectuent un retour aux sources en signant à nouveau chez Sub Pop. En 2000 sort la double compilation March to Fuzz qui rassemble un Best of ainsi que les raretés et faces B du groupe[6],[7],[8]. L’année suivante, Here Comes Sickness compile les enregistrements du groupe effectués par la BBC, dont un concert au festival de Reading de 1995[9].

En 2002, le bassiste Guy Maddison les rejoint pour un album aux accents rock progressif intitulé Since We've Become Translucent[10],[11],[12]. En 2005, le groupe rejoue l'intégralité de Superfuzz Bigmuff plus Early Singles pour l'évènement Don't Look Back, au KOKO de Londres[13],[14]. En 2006 sort Under a Billion Suns[15],[16],[17]. En 2008 sort l'album The Lucky Ones ainsi qu'une réédition de Superfuzz Bigmuff Plus Early Singles agrémentée de démos et de deux concerts enregistrés à l'automne 1988[18],[19].

En novembre 2012 sort le DVD Mudhoney: Live in Berlin, 1988, enregistrement du premier concert donné par le groupe hors des États-Unis[20]. En décembre 2012, un documentaire intitulé I'm Now: The Story of Mudhoney retrace la carrière du groupe avec des images d’archive et divers témoignages (Thurston Moore, Jeff Ament, Kim Thayil…)[21],[22].

En avril 2013 sort l'album Vanishing Point[23],[24],[25], suivi d'une tournée nord-américaine et européenne[26]. En juillet 2013, à l'occasion des vingt-cinq ans du label Sub Pop, Mudhoney donne un concert au sommet de la tour Space Needle de Seattle[27]. Les dix titres de ce concert sont publiés en avril 2014 sous la forme d'un vinyle limité à 2700 exemplaires : On Top! KEXP Presents Mudhoney Live on Top of the Space Needle[28]. Un autre album live de dix titres intitulé Live at Third Man Records (maison de disque de Jack White) sort en mars 2014[29],[30]. En août 2014, leur album My Brother The Cow est réédité au format vinyle par le label Music on Vinyl[31]. En octobre 2014, c'est au tour de l'album Piece Of Cake d'être réédité par ce même label[32].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Superfuzz Bigmuff plus Early Singles
  • 2000 : March to Fuzz
  • 2000 : Here Comes Sickness/The Best of the BBC Recordings

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Touch Me I'm Sick/Sweet Young Thing Ain't Sweet No More
  • 1989 : You Got It.../Burn it Clean
  • 1989 : This Gift/Baby Help Me Forget
  • 1990 : You're Gone/Thorn/You Make Me Die
  • 1991 : Let It Slide/Ounce of Deception/Checkout Time
  • 1991 : She's Just Fifteen/Jagged Time Lapse
  • 1992 : You Stupid Asshole/Knife Maunal
  • 1992 : Suck You Dry/Deception Pass
  • 1994 : Tonight I Think.../Blinding Sun
  • 1994 : Pump it Up/Stomp
  • 1995 : 1995 Generation Spokesmodel/Not Goin' Down That Road Again
  • 1995 : Into Yer Shtik/You Give me the Creeps
  • 1995 : Goat Cheese/Porn Weasel
  • 1998 : Night of the Hunted/Brand New Face
  • 1999 : Butterfly Stroke/Editions of You
  • 2002 : Sonic Infusion/Long Way to Go

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Azerrad, Michael, Our Band Could Be Your Life - Scenes from the American Indie Underground, 1981-1991, Back Bay Books / Little, Brown and Company, NY, 2001. (ISBN 0-316-78753-1), p. 411–453

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Garage Punk », AllMusic (consulté le 22 juillet 2016).
  2. (en) Murphy, Sarah, « Mudhoney - "I Like It Small" (live on 'Fallon') », Exclaim!, (consulté le 2 juillet 2016).
  3. Critique album : Mudhoney, My brother the cow, Simon Triquet, Les Inrockuptibles, 30 novembre 1994
  4. Un autre groupe proto-grunge à l'affiche montmartroise. À la mode Mudhoney., Lydie Barbarian, Libération, 18 mai 1995
  5. (en)Chronique d’album : Mudhoney, Tomorrow Hits Today, NME, 15 août 1998
  6. « Chronique de March To Fuzz de Mudhoney »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 22 juillet 2017), Étienne Greib, Magic, mars 2000.
  7. (en) Mudhoney, March To Fuzz, Pitchfork Media, Ryan Schreiber, 18 janvier 2000.
  8. (en) Mudhoney, March To Fuzz, NME, 9 février 2000
  9. (en) Here Comes Sickness - The Best Of The BBC Recordings, Exclaim!, Craig Daniels, février 2001
  10. « Chronique de Since We've Become Translucent de Mudhoney »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 22 juillet 2017), Sylvain Collin, Magic, Septembre 2002
  11. (en)Mudhoney, Since We've Become Translucent, Pitchfork Media, Eric Carr, 20 août 2002
  12. (en)Mudhoney, Since We've Become Translucent, BBC, Jules Willis, 2002
  13. « Archives de l'évènement Don't Look Back »
  14. (en) Mudhoney : Koko, London, The Guardian, Leonie Cooper, 19 septembre 2005
  15. Mudhoney avec Arm et bagage, Matthieu Recarte, Libération, 17 mai 2006.
  16. « Chronique de Under A Billion Suns de Mudhoney »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 22 juillet 2017), Étienne Greib, Magic, janvier 2006.
  17. (en)Mudhoney, Under A Billion Suns, Rob Nay, Exclaim!, juin 2006.
  18. « Mudhoney : Seattle SuperSonics »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 22 juillet 2017), Magic, 18 mars 2008.
  19. (en) Superfuzz Bigmuff Deluxe Edition / The Lucky Ones, Pitchfork Media, Marc Masters, 20 mai 2008.
  20. (en)Mudhoney Prep 'Live in Berlin, 1988' DVD, Exclaim!, Alex Hudson, 10 septembre 2012
  21. (en) Mudhoney on Deck to Get Their Own Documentary, Exclaim!, Gregory Adams, 24 mai 2011.
  22. (en) Mudhoney to Deliver 'I'm Now: the Story of Mudhoney' on DVD, Exclaim!, Gregory Adams, 25 octobre 2012.
  23. Mudhoney : retour des grognards du grunge, Marc Besse, Les Inrockuptibles, 29 avril 2013.
  24. « Chronique de Vanishing Point de Mudhoney »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 22 juillet 2017), Sylvain Collin, Magic, avril 2013.
  25. (en) Mudhoney - 'Vanishing Point', Putting the fun in grunge since 1988, Thom Gibbs, NME, 2 avril 2013
  26. (en)Mudhoney announces 2013 tour dates, Michael Roffman, Consequence Of Sound, 13 février 2013.
  27. (en) Space Needle to rock at the top with Mudhoney performance, The Seattle Times, Paul de Barros, 10 juillet 2013.
  28. (en) Sub Pop Announces Record Store Day Lineup: Mudhoney, Notwist, Pissed Jeans, Chad VanGaalen, Pitchfork Media, Evan Minsker, 26 février 2014
  29. (en) Divine Fits and Mudhoney Releasing Live at Third Man LPs, Pitchfork Media, Evan Minsker, 25 février 2014
  30. (en) Mudhoney and Divine Fits Announce 'Live at Third Man Records' LPs, Exclaim!, Alex Hudson, 25 février 2014
  31. (en)Mudhoney Deliver My Brother the Cow Vinyl Reissue, Gregory Adams, Exclaim!, 23 juillet 2014
  32. (en) « Mudhoney - Piece Of Cake », sur musiconvynil.com (consulté le 3 novembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :