Mother India

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mother India
Titre original भारत माता
Réalisation Mehboob Khan
Scénario Wajahat Mirza
S. Ali Raza
Acteurs principaux
Sociétés de production Mehboob Productions
Pays d’origine Drapeau de l'Inde Inde
Genre Mélodrame
Durée 175 minutes[note 1]
Sortie 1957

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mother India (Hindi: भारत माता, Urdu: مدر انڈیا) est un mélodrame indien, réalisé par Mehboob Khan, sorti en 1957.

Il s'agit d'un remake en couleurs et considérablement remanié d'Aurat (1940) déjà réalisé par Mehboob Khan[1]. Probablement partiellement inspiré par La Terre chinoise de Pearl Buck[2], Mother India est un film en deux époques qui raconte tout d'abord la lutte de Radha, une paysanne pauvre abandonnée par son mari, pour survivre et sauver ses enfants en bas âge de l'injustice qui lui est faite par un usurier[3],[4]. Dans la seconde partie, elle doit se battre pour préserver son honneur face à son fils devenu un bandit qui terrorise le village. Radha, femme d'honneur, conservera les valeurs morales traditionnelles dans l'adversité tout en devenant le symbole de la femme indienne[5].

Le film est considéré comme l'un des plus grands succès du cinéma indien[6]. Il est le premier film indien avoir été nommé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère[7]. Il a remporté de nombreuses récompenses, notamment cinq Filmfare Awards, dont celui du meilleur film, meilleur réalisateur et de la meilleure actrice[8].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au début du 20e siècle, dans l'Inde rurale, la vie au quotidien d'un jeune couple. Le mari, Shamu (Raaj Kumar), puéril, brûle d'une passion évidente pour elle. La femme, Radha (Nargis), plus réservée, respectant les traditions indiennes, encore sous le joug de sa mère, n'ose trop s'approcher. Ensemble, ils vivent, travaillent, ont des enfants qu'il faut nourrir et élever. La nourriture vient à manquer, mais face aux difficultés, Radha tente de garder le sourire, ne supportant pas de punir ses enfants espiègles. Elle devient peu à peu le symbole d'une Inde qui se libère, alliant tradition et modernité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Nargis : Radha, l'héroïne, archétype de la femme indienne.
  • Sunil Dutt : Birju, le jeune fils rebelle de Radha, qui devient bandit.
    • Sajid Khan : Birju, enfant.
  • Rajendra Kumar : Ramu, le fils aîné de Radha, qui suit le chemin de sa mère.
    • Master Surendra : Ramu, enfant.
  • Raaj Kumar : Shamu, l'époux de Radha.
  • Kanhaiyalal Chaturvedi : Sukhilala "Lala", un usurier impitoyable.
  • Jilloo Maa : Sundar-Chachi, la belle-mère de Radha.
  • Kumkum : Champa, l'épouse de Ramu.
  • Chanchal : Rupa, la fille de Sukhilala.
  • Sheela Naik : Kamala, un ami de la famille.
  • Mukri : Shambu, un ami de la famille et l'époux de Kamala.
  • Azra : Chandra, la fille d'un instituteur du village.

Autour du film[10][modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

En regard du box-office, Mother India a reçu des critiques assez positives. Le film obtient une popularité de 92 % sur le site Rotten Tomatoes, regroupant 12 critiques collectées[13]. Sur le site Metacritic, il obtient une moyenne de 53/100, sur la base de 4 critiques collectées, ce qui lui permet d'obtenir le label « Critiques mitigées ou moyennes »[14] et est évalué à 4,2/5 pour 8 critiques sur Allociné.

« Un classique bollywoodien qui mêle numéros dansés et anticolonialisme à la truelle. »

— Vincent Ostria, Les Inrocks, 1 janvier 2004[15].

« L'expressionnisme dramatique de la photographie et de la couleur n'atteint certes pas à l'élégance et au dépouillement esthétique de Satyajit Ray, mais Mother India, dans ses flamboiements mélodramatiques, semble autant rattaché à cette veine de cinéma classique qu'aux dérives contemporaines des produits formatés Bollywood. Du genre commercial, le film offre aussi sa part de charme exotique : chants, intermèdes comiques. »

— Ange-Dominique Bouzet, Libération, 9 juin 2004[16].

Mother India fait également partie de la liste des 100 meilleurs films du cinéma mondial par l'Empire, en 2010[17] et est classé parmi les rares films indiens dans le livre 1001 films à voir avant de mourir.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Mother India - Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Naushad
Sortie (iTunes)
Durée 42:30
Genre Bande originale de film
Musique classique
Musiques du monde
Format CD
Auteur Shakeel Badayuni
Compositeur Naushad
Producteur Naushad
Label EMI Records
Critique

Planet Bollywood 7.5/10 stars

Albums de Naushad

La bande originale du film est composée par Naushad. Elle comprend douze chansons, écrites par Shakeel Badayuni. Elles sont chantées, pour la plupart, par Shamshad Begum, Manna Dey, Lata Mangeshkar et Mohammed Rafi, accompagnés par d'autres interprètes, qui apparaissent également dans la bande originale.

Lors du lancement, elle n'a pas été particulièrement bien accueillie et reçoit des critiques négatives lui reprochant de ne pas être à la hauteur élevée et la qualité du film. Cependant, elle recevra un accueil plus positif.

Dans les années 2000, l'album atteint la 93e place des 100 meilleurs bandes originales de Bollywood par Planet Bollywood[18].

No Titre Interprètes Durée
1. Chundariya Katati Jaye Manna Dey 3:15
2. Nagari Nagari Dware Dware Lata Mangeshkar 7:29
3. Duniya Men Hum Aaye Hain Lata Mangeshkar, Meena Mangeshkar, Usha Mangeshkar 3:36
4. O Gaadiwale Shamshad Begum, Mohammed Rafi 2:59
5. Matwala Jiya Dole Piya Lata Mangeshkar, Mohammed Rafi 3:34
6. Dukh Bhare Din Beete Re Bhaiya Shamshad Begum, Mohammed Rafi, Manna Dey, Asha Bhosle 3:09
7. Holi Aayi Re Kanhai Shamshad Begum 2:51
8. Pi Ke Ghar Aaj Pyari Dulhaniya Chali Shamshad Begum 3:19
9. Ghunghat Nahin Kholoongi Saiyan Lata Mangeshkar 3:10
10. O Mere Lal Aaja Lata Mangeshkar 3:11
11. O Janewalo Jao Na Lata Mangeshkar 2:33
12. Na Main Bhagwan Hoon Mohammed Rafi 3:24
42:30

Distinctions[modifier | modifier le code]

Année Distinction Catégorie Nom Résultat
1958 Festival international du film de Karlovy Vary Meilleure actrice Nargis Lauréat
Filmfare Awards Meilleur film Mother India Lauréat
Meilleur réalisateur Mehboob Khan Lauréat
Meilleure actrice Nargis Lauréat
Meilleure photographie Faredoon Irani Lauréat
Meilleur son R. Kaushik Lauréat
Oscars du cinéma[11] Meilleur film en langue étrangère Mother India Nomination

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Katherine Mayo, Mother India, University of Michigan Press, 1927, 304 p. (ISBN 978-0837123097)
  • (en) Nasreen Munni Kabir, The Dialogue of: Mother India: Mehboob Khan's Immortal Classic, Niyogi Books, 2010, 291 p. (ISBN 978-8189738587)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mother India a été diffusé dans au moins trois versions de durées différentes. La version re-certifiée en Inde en juillet 1977 dure 175 minutes pour une longueur de 4167,68 mètres.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ashish Rajadhyaksha et Paul Willemen, Encyclopedia of Indian Cinema, Routledge, (ISBN 9781135943257, lire en ligne)
  2. (en) Mrinalini Sinha, Specters of Mother India: The Global Restructuring of an Empire, Duke University Press, (ISBN 0822387972, lire en ligne)
  3. « Mother India », sur Les Échos,‎
  4. « Mother India », sur La Libre.be,‎
  5. Jean-François Raugier, « "Mother India" : la lutte de l'infatigable Radha, mère courage en butte aux éléments », sur Le Monde,‎
  6. thnsj, « The Hindu : Praising `Mother India' », sur www.thehindu.com (consulté le 11 janvier 2017)
  7. (en) Anwar Huda, The Art and Science of Cinema, Atlantic Publishers & Dist, (ISBN 9788126903481, lire en ligne)
  8. « Filmfare Awards 1958 - 5th (Fifth) Filmfare Popular Awards », sur www.awardsandshows.com (consulté le 11 janvier 2017)
  9. (en) S. Lal, 50 Magnificent Indians Of The 20Th Century, Jaico Publishing House, (ISBN 9788179926987, lire en ligne)
  10. « Secrets de tournage », sur Allociné
  11. a et b (en)« "The 30th Academy Awards (1958) Nominees and Winners" », sur Academy of Motion Picture Arts and Sciences
  12. (en)Tejashree Bhopatkar, « Bollywood and Oscars over 100 years of Cinema », sur The Times of India,‎
  13. (en)« Mother India (1957) », sur Rotten Tomatoes
  14. (en)« Mother India », sur Metacritic
  15. Vincent Ostria, « Mother India », sur Les Inrocks,‎
  16. Ange-Dominique Bouzet, «Mother India», saris et ça pleure, sur Libération,‎
  17. (en)« The 100 Best Films Of World Cinema », sur Empire,‎
  18. (en)Randy Lall, « "100 Greatest Bollywood Soundtracks Ever" », sur Planet Bollywood,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]