Morand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morand (homonymie).

Morand
Morand
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Château-Renault
Intercommunalité Communauté de communes du Castelrenaudais
Maire
Mandat
Joël Deniau
2014-2020
Code postal 37110
Code commune 37160
Démographie
Gentilé Morandais
Population
municipale
352 hab. (2016 en augmentation de 4,76 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 48″ nord, 1° 00′ 38″ est
Altitude Min. 104 m
Max. 147 m
Superficie 14,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Morand

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Morand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morand

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morand
Liens
Site web morand-online.fr

Morand est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Réseau hydrographique de Morand.

Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 18,32 km, comprend un cours d'eau notable, la Ramberge (4,809 km), et huit petits cours d'eau dont la Fouraudière (2,353 km)[1],[2].

La Ramberge, d'une longueur totale de 22,3 km, prend sa source dans la commune des Saint-Nicolas-des-Motets et se jette dans la Cisse à Pocé-sur-Cisse, après avoir traversé 7 communes[3]. Sur le plan piscicole, la Ramberge est classée en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La forme la plus ancienne de Morand date du XIe siècle et concerne la Chronique d'Anjou. Elle a été publiée par les Bollandistes au XVIIIe siècle[5] : Casamentum vocatur, nunc (a) vero Villa Moranni, la note de bas de page dit qu'il peut aussi se rencontrer la forme Villa Maurencii. Au XIXe siècle, dans le même texte étudié par les Bollandistes, Marchegay & Salmon trouveront 4 fois Casamentum et une fois Caramentum[6]. M.-Th. Morlet, au XXe siècle, associera les trois noms : Caramentum seu Casamentum seu villa Moranni[7], c'est-à-dire que le village se serait appelé en latin Caramentum ou Casamentum ou, plus tard villa Moranni, et c'est ce dernier nom qui sera conservé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Joël Deniau DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[9].

En 2016, la commune comptait 352 habitants[Note 1], en augmentation de 4,76 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
356378373366392392397374367
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
377370360368347380393438430
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
392386376310307322333301256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
260237217218242235280287293
2013 2016 - - - - - - -
353352-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Monument aux morts pour la France, place centrale.

Un aérodrome privé (LF3759) de type plate-forme ULM se situe dans la commune au lieu-dit "La Tiercerie". Il possède une piste en herbe de 1000 m de long[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 3 février 2019)
  2. « Carte hydrologique de Morand », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  3. « Fiche Sandre - la Ramberge », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 3 février 2019)
  4. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 3 février 2019)
  5. BOUQUET (Dom Martin) Recueil des historiens des Gaules et de la France... (1760), t. 10, p. 255A.
  6. MARCHEGAY (Paul) SALMON (André) Chronique d'Anjou. (1856), t. 1, Casamentum, p. 40, 91, 320, 356; Caramentum, p. 124
  7. MORLET (M.-Th.) Les Noms de personne sur le territoire de l'ancienne Gaule (1968), t. 3, p. 413b.
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. LF3759 - Morand