Moraíto Chico

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Moraito Chico)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moraíto Chico
Description de cette image, également commentée ci-après
Moraíto Chico lors d'un concert au Palais de la musique catalane, le 26 avril 2008.
Informations générales
Surnom Moraíto Chico
Nom de naissance Manuel Moreno Junquera
Naissance
Jerez de la Frontera
Décès (à 54 ans)
Jerez de la Frontera
Activité principale Musicien
Genre musical Flamenco
Instruments Guitare

Manuel Moreno Junquera (né le à Jerez de la Frontera dans le quartier de Santiago, mort le à Jerez de la Frontera), dit Moraíto Chico, est un guitariste de flamenco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moraíto Chico a réalisé des albums comme guitariste soliste et comme accompagnateur de José Mercé[1] (1996, "Seguiriya"), Diego Carrasco, Agujetas Hijo, Fernando Terremoto, et plusieurs autres cantaores de flamenco[2]. En 1989, il accompagne Fernando Terremoto, puis en 1990, il joue pour Juan Moneo "el Torta". L'année suivante, il est aux côtés de Luis de la Pica, pour "Heroina". En 1999, il joue pour le cantaor de Cadix, Alonso Núñez Núñez "Rancapino". Il a été en effet durant toute sa carrière très recherché comme accompagnateur par de nombreux cantaores, et pas seulement des chanteurs issus de sa terre natale Jerez. Par exemple, entre de nombreux autres ː Miguel Poveda, Luis el Zambo, La Macanita (de Jerez, elle), Carmen Linares, etc.[3]. Jerez reste néanmoins le principal marqueur de son style, le fameux toque jerezano (jeu de guitare de Jerez), marqué par la prééminence du rythme sur l'ornement[4], proche mais distinct du toque gitano (jeu de guitare de style gitan). Il en est souvent considéré comme un des représentants les plus saillants[3].

Appartenant à une famille d'artistes de flamenco, il était le neveu de Manuel Moreno Jiménez (aussi appelé Manuel Morao), et le fils de Juan Morao lui aussi surnommé Moraíto chico. Son propre fils Diego del Morao est aussi guitariste. Une de ses dernières apparitions en public, s'est produite au Festival de flamenco de Nîmes (France) en janvier 2011[5]. Ayant commencé à jouer vers l'âge de 10 ans avec son oncle, guitariste lui aussi, il amorce véritablement sa carrière dans les années 1980 en jouant dans les tablaos de Jerez, Cadix, Cordoba, Madrid, dont les célèbres Los Canasteros et La Venta del Gato. Attaché à sa ville natale, il accompagne régulièrement les plus grands cantaors (Manolo Caracol, La Paquera de Jerez, Manuel Agujetas, Camarón de la Isla...) à son festival d'automne. Attaché au quartier de Santiago comme à celui de San Miguel à Jerez, c'est de là qu'il parvient à être deux fois primé dans le Concours national de guitare flamenca en 1972 et 1986). Il apparaît dans le documentaire de Dominique Abel, "Agujetas" sorti en 1998 et accompagne le cantaor jerezano. Il se produit régulièrement à la Biennale de Séville. Il meurt le 10 août de la même année à l'âge de 54 ans emporté par un cancer du poumon[6]. Il est enterré au cimetière municipal de la Merced à Jerez de la Frontera. En 2012, la municipalité de Jerez a décidé d'attribuer son nom à une rue de la ville "Calle Moraíto" dans le quartier de Santiago.

Discographie[modifier | modifier le code]

Comme soliste[modifier | modifier le code]

Il a enregistré deux albums solos[7] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Moraíto Chico II » (voir la liste des auteurs).

  1. « Moraíto Chico: Estandarte y compás del toque jerezano », sur uah-chs.blogspot.fr (consulté le 24 janvier 2018)
  2. El ángel por encima de todo en flamenco-world.
  3. a et b (es) El País, « Fallece el guitarrista flamenco Moraíto Chico » [« Le guitariste de flamenco Moraíto Chico est décédé »] [journal quotidien], (consulté le 27 janvier 2018).
  4. (es) El País, « Moraíto Chico, el toque que buscaban los cantaores » [« Moraíto Chico, la guitare que recherchaient les chanteurs de flamenco »] [journal quotidien], (consulté le 27 janvier 2018).
  5. programme détaillé site du théâtre de Nîmes
  6. Fallece Moraíto, guitarrista flamenco fundamental
  7. Moraíto sur allmusic

Liens externes[modifier | modifier le code]