Montefiore Conca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montefiore Conca
Montefiore Conca
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Fictional Emilia-Romagna FlagÉmilie-Romagne 
Province Rimini 
Code postal 47040
Code ISTAT 099008
Code cadastral F502
Préfixe tel. 0541
Démographie
Gentilé montefioresi
Population 2 231 hab. (31-12-2010[1])
Densité 101 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 53′ 00″ nord, 12° 37′ 00″ est
Altitude Min. 385 m
Max. 385 m
Superficie 2 200 ha = 22 km2
Divers
Saint patron San Paolo
Fête patronale 25 janvier
Localisation
Localisation de Montefiore Conca
Localisation dans la province de Rimini.
Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne
Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Montefiore Conca
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Montefiore Conca
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Montefiore Conca
Liens
Site web www.comune.montefiore-conca.rn.it

Montefiore Conca (Munt Fior en dialecte romagnol) est une commune de la province de Rimini dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montefiore Conca se situe au sud-est de l'Émilie-Romagne, près de la limite avec la région des Marches.
Située sur une route de montagne à environ 17 km de Cattolica, à l’intérieur des terres de la province et faisant confins avec la région des Marches.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce bourg était un important avant-poste des Malatesta avec son imposante rocca dont la construction débutée en 1307 fut achevée en 1337 Sigismondo Malatesta et dominait tous les territoires voisins.
Les origines du pays, certes lointaines, mais mal définies et remonteraient au "Crustumium" qui fut détruit par la mer 3000 ans plus tôt.
En 1136, le pape Innocent II déclare l’église de San Paolo sous protection Apostolique.
En 1320, le pape Jean XXII cède Montefiore aux Malatesta.
En 1371, un recensement des populations des Marches et de la Romagne, permit de déterminer 160 foyers à Montefiore.
En 1372, le contrôle de seigneurie passa à Galeotto qui le passa à son fils Galeotto Belfiore, qui lui-même mourut d’une épidémie à l’âge de 23 ans et passa la succession à Carlo qui soutenait l’église durant le schisme d'Occident.
En 1429, à la mort de Carlo, la succession passa à son neveu Roberto, qui mourut à l’âge de 21 ans et fut remplacé par son frère Sigismondo Malatesta qui apporta au territoire la culture, l’art et la prospérité. Mais son inimitié d’avec le pape lui valut l’excommunication et la perte du territoire, dont Montefiore.
De 1500 à 1503, domination de Cesare Borgia.
De 1504 à 1505, domination de la République de Venise.
De 1506 à 1514, domination de la Santa Sede (saint siège).
En 1797, entre dans la République Cisalpine.
En 1815, fut compris dans le Royaume italien de Napoléon.
Après le Congrès de Vienne fut confié à l’Église.
Après la Campagne d'Italie (1859), fait partie du Royaume d'Italie.
En 1863, le nom devient Montefiorito, puis en 1917 reprend son nom d’origine.

Lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • Montefiore, outre sa belle rocca, est aussi fameux pour son sanctuaire dédié à la Madonna.
  • À Montefiore Conca, les fouilles archéologiques ont mis au jour des traces datant du XIe siècle.
  • La plus haute terrasse permet d’admirer un panorama qui s’étend de la Riviera romagnole jusqu’à la République de Saint-Marin.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
14 juin 2004 2009 Filippo Berselli    
8 juin 2009 En cours Vallì Cipriani PDL  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

San Felice, Serra di Sopra, Serra di Sotto, La Falda, Borgo Pedrosa, San Gaudenzio, Levola

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Auditore, Gemmano, Mondaino, Morciano di Romagna, Saludecio, San Clemente, Tavoleto

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
2 6183 3553 4733 3222 4981 6571 4661 5731 765
2011 - - - - - - - -
2 231--------

Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au , la population étrangère résidente était de 159 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau de l'Albanie Albanie 35

Fêtes[modifier | modifier le code]

  • En octobre, se déroule la fête du "Mangiar Sano" (manger sain),
  • Tous les dimanches d’octobre, la fête des châtaignes.
  • La procession du vendredi saint.
  • Depuis , l'association Malatempora s’attache à promouvoir la connaissance, la valorisation et la conservation des ressources naturelles, historiques et artistiques du territoire.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec le quartier du district londonien de Hammersmith et Fulham.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]