Monastère de Strahov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monastère de Strahov
Image illustrative de l'article Monastère de Strahov
Vue du monastère, façade nord
Présentation
Culte Catholicisme
Rattachement Prémontrés
Début de la construction 1140
Fin des travaux Rénové au XVIIIe siècle
Style dominant Architecture baroque
Site web http://www.strahovskyklaster.cz/
Géographie
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Ville Prague
Coordonnées 50° 05′ 10″ nord, 14° 23′ 24″ est

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

(Voir situation sur carte : République tchèque)
Monastère de Strahov

Géolocalisation sur la carte : Prague

(Voir situation sur carte : Prague)
Monastère de Strahov

Le monastère de Strahov, situé à Prague, est l'un des plus anciens monastères de la République tchèque. Il abrite notamment une célèbre bibliothèque baroque.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue sur le monastère depuis le parc de Petřín, au sud.

Le monastère a été fondé en 1140 par Vladislav II et l'ordre des Prémontrés. L’église abrite la dépouille de saint Norbert, fondateur de l’ordre.

Détruit par le feu en 1258 et reconstruit dans le style gothique, le couvent de Strahov connut un important remaniement baroque au XVIIe siècle qui lui donna l'essentiel de son aspect actuel.

Sa célèbre bibliothèque, vieille de plus de huit cents ans, reste une des plus importantes de Bohême malgré les pillages effectués par bien des envahisseurs. Elle renferme des manuscrits enluminés, des cartes, des globes terrestres et célestes et des gravures du Moyen Âge.

La Salle de philosophie fut construite pour accueillir les livres du couvent de Louka, en Moravie, fermé en 1782. Les fresques du plafond, oeuvre de Franz Maulbertsch, retracent l'évolution spirituelle de l'humanité.

La Salle de théologie, ornée de fresques exaltant l'amour du savoir, abrite des globes astronomiques réalisés au XVIIe siècle par Willem Blaeu.

La pinacothèque de Strahov comporte l'une des plus importantes collections conventuelles de peintures médiévales.

En 1783, la transformation du monastère en institut de recherche permit d'éviter qu'il soit fermé par Joseph II.

Depuis 1953, le Musée national de la littérature tchèque siège dans les bâtiments du monastère de Strahov.

Des expositions sont organisées dans les salles romanes et dans le réfectoire d'été.

Le monastère est toujours un monastère de Prémontrés. Ceux-ci produisent une bière locale dans la brasserie du couvent[1].


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Architecture[modifier | modifier le code]

Façade ouest de l'église. Johann Antonn Quitainer réalisa ses statues baroques à l'occasion de son remaniement en 1758

L’église abbatiale Notre-Dame de l’Assomption fut d'abord une basilique romane, l'une des plus anciennes d'Europe. Elle a été remaniée à plusieurs reprises à l'époque gothique et à la Renaissance.

Son aspect baroque actuel date d'une rénovation menée de 1743 à 1752 par Anselmo Lurago[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]