Monastère de Þykkvabær

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une abbaye ou un monastère
Cet article est une ébauche concernant une abbaye ou un monastère.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le monastère de Þykkvabær était un monastère augustinien situé dans le sud de l'Islande.

Fondé en 1168[1], il dépendait de l'évêché de Skálholt[2]. Peu après sa création, le futur évêque de Skálholt et futur saint, Þorlákr Þórhallsson, y fut prieur puis abbé[3]. Le monastère fut fermé au moment de la Réforme et il n'en reste rien aujourd'hui.

Avec celui de Þingeyrar, le monastère de Þykkvabær a « joué un rôle déterminant dans la naissance et l'essor des lettres islandaises »[2]. Des textes de plusieurs abbés ou moines de ce couvent nous sont parvenus. Gamli kanóki, qui composa la Harmsól et une Jóansdrápa, y fut chanoine au XIIe siècle[4]. Brandr Jónsson, l'auteur de l’Alexanders saga, en a été l'abbé de 1247 à 1262[4]. Rúnólfr Sigmundarson, qui rédigea l’Augustinus saga, lui succéda de 1263 à sa mort en 1306[4]. Enfin, Eysteinn Ásgrímsson, l'auteur du poème Lilja, généralement considéré comme le chef d'œuvre de la poésie religieuse islandaise du Moyen Âge, y a été moine. Il fut emprisonné en 1343 pour avoir battu son abbé, et l'hypothèse est parfois avancée que c'est en prison qu'il aurait composé son œuvre[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (de) Vries, Jan de. Altnordische Literaturgeschichte. Mit einem Vorw. von Stefanie Würth. 3., unveränd. Aufl. in einem Bd. Berlin : de Gruyter, 1999. (Grundriss der germanischen Philologie ; 15/16). Bd. II, p. 10. ISBN 3-11-016330-6.
  2. a et b Boyer, Régis. L'Islande médiévale. Paris : Les Belles lettres, 2001. (Guide Belles lettres des civilisations). P. 155. ISBN 2-251-41014-7.
  3. (en) The Árni Magnússon Institute in Iceland. The Rythmic Office of St Þorlákur and Other Medieval Manuscripts from the See of Skálholt. Consulté le 24 juin 2007.
  4. a, b et c (de) Simek, Rudolf ; Hermann Pálsson. Lexikon der altnordischen Literatur : die mittelalterliche Literatur Norwegens und Islands. 2., wesentlich vermehrte und überarbeitete Aufl. von Rudolf Simek. Stuttgart : Kröner, 2007. (Kröners Taschenausgabe ; 490). ISBN 978-3-520-49002-5.
  5. (de) Vries. Op. cit. Bd. II, p. 522.