Monaco (cocktail)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Monaco
Image illustrative de l’article Monaco (cocktail)
Un demi de monaco

Pays d’origine Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique
Date de création 1934[réf. nécessaire]
Principaux ingrédients Limonade, bière, sirop de grenadine

Un monaco est une boisson alcoolisée, constituée de bière mélangée à de la limonade et du sirop de grenadine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du monaco est communément attribuée à un certain George Booth, qui se serait inspiré d'un cocktail américain à base de cidre et de bière nommé « snakebite » (« morsure de serpent ») [1], mais aucune preuve ne vient étayer cette version. On dit également que le nom « monaco » serait une référence aux couleurs du drapeau monégasque.

Ce cocktail léger et rafraîchissant est une boisson essentiellement connue et consommée en France, en Suisse et en Belgique où il est plus connu par sa variante sans limonade, le tango. Cette boisson est un classique des bistrots : peu coûteux et à base de bière, il est la plupart du temps servi à la pression.

En 1995, Heineken a lancé « Monaco de Panach' », un monaco tout prêt, commercialisé en bouteille pour chez soi[2].

Préparation[modifier | modifier le code]

Pour faire un monaco, il faut utiliser un verre à bière, de type verre tulipe. Il faut ensuite y verser un fond de sirop de grenadine, puis remplir un tiers par de la limonade (ou la moitié de limonade lorsque l'on veut rendre la boisson plus sucrée) et compléter de bière blonde légère, de type pils. Le monaco se boit généralement très frais. Le monaco est un cocktail peu alcoolisé (-de 1,2% d'alcool par volume) Donc 2cl de grenadine Entre 15 et 20cl de limonade Complété à la bière.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Théo Denmat, « Le match des boissons », sur SOFOOT.com, (consulté le 30 septembre 2020)
  2. [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]