Moise Mbiye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Moïse Mbiye
Description de l'image defaut.svg.
Informations générales
Naissance (40 ans)
Matete, Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Activité principale Chanteur, auteur, pasteur
Genre musical Gospel, Soukous, rumba congolaise, Slow
Instruments Piano
Années actives 1995 en musique
Labels MMP (Moise Mbiye Production) / Bibomba Music
Site officiel

Moise Mbiye, né le à Matete, est un musicien, auteur congolais (RDC), pasteur de l’église Cité Bethel et propriétaire de sa propre chaîne de télévision. En 2020, il est au centre d'un scandale sexuel, où il est accusé, entre autres, du viol d'au moins une membre de son groupe musical.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 9 septembre 1980 à Kinshasa, issu d’une famille chrétienne, il est le cinquième d’une fratrie de neuf enfants[1].

Son père, Emmanuel Mbiye Mulaya est le fondateur de l’église Cité Bethel.

Il fait partie des milliers d'évangélistes de la nouvelle génération, à la fois d’hommes d’église et hommes d'affaires.

Il est également propriétaire de la chaîne de télévision (Siloé TV)[2].

Musique[modifier | modifier le code]

À 10 ans, Moise Mbiye fait ses premiers pas au sein d'un groupe d’enfant, le Groupe d’adoration junior.

Lorsque Moise Mbiye à 13 ans, son père sollicite un professeur de l’INA (Institut National des Arts) afin de lui donner des cours de piano à domicile.

Trois ans plus tard, il rejoint le groupe Les Étoiles de louange en tant que claviériste et chanteur par intermittence. Il participe à l’enregistrement du 1er album du groupe intitulé Litatoli avec Charles Mombaya comme directeur artistique. Et le 2e album Nzambe Na Ngai Moise Mbiye s'impose et compte parmi les leaders du groupe, il fait sa première apparition dans la chanson Alléluia, composée par son père, Emmanuel Mbiye.

À la sortie de l’album Plus que cristal deuxième opus du groupe, Moise Mbiye occupe le poste du directeur artistique. Il quitte alors le groupe Les Étoiles de louange et lance son 1er album solo intitulé Influence avec des chansons à succès telles que Tuna Nga Nini, Me Voici, Bibomba Bomba, Influence. Son 2e album fut Le Cœur de l’Agneau, avec les chansons phares Na Ndimi, Zala ou Na Ngai.

En 2018, il écrit et produit une œuvre intitulée Loboko ya Nzambe (La main de l’Éternel) chantée par Trina Fukiau.

Début 2020, en pleine tourmente judiciaire, il sort un nouvel album Triomphe.

Ministère pastoral[modifier | modifier le code]

Il suit des formations en prédication à l’église Cité Bethel avant d’intégrer une école de théologie. Il devient coordonnateur (président) de la jeunesse de la cite Bethel JMC (Jeunesse Missionnaire pour Christ). Diplômé de théologie, Moise Mbiye continue son ministère pastoral et devient prédicateur à la Cité Bethel.

Scandale sexuel[modifier | modifier le code]

Le 21 janvier 2020, l'actrice Éliane Bafeno[3], porte plainte contre Moise Mbiye pour « viol, avortement et autres faits », dont des menaces de mort[4],[5]. Les avocats de l'actrice demandent alors au gouvernement de saisir Interpol[6] pour ramener Mbiye, officiellement « parti finir le mixage de son prochain disque en Europe »[7]. L’instruction de l’affaire est immédiatement mise en route par le Parquet près le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe[8].

L'affaire tourrne alors au règlement de compte : l’avocat d'Éliane Bafeno qui a déposé la plainte, Justin Lunanga, est blessé par balles le 26 janvier; et des sextapes mettant en scène le pasteur sortent sur Internet. Un auteur chanteur évangéliste, Michel Bakenda, annonce le 3 février se retirer de la vie publique à la suite de l'apparition de photos de lui nu[9]. Il avait été mis en garde à vue, la veille, avec des membres du groupe musical de Mbiye[10],[11]. Lors de leurs arrestations, les musiciens de Mbiye et Bakenda semblent malades. Dans les heures qui suivent, ils présentent de graves saignements. Le 21 février, les médecins annoncent avoir retrouvé de l'arsenic dans leurs sangs. Une nouvelle affaire se greffe à la première[12],[13].

La première audience a lieu le , mais dès le 7, pour la deuxième audience, Mbiye ne se présente pas, pour cause de maladie[14]. Ce qui ne l'empêche pas de continuer à prêcher dès les jours suivants[15] et de lancer son nouveau single dès le 8[16]. Néanmoins, quelques jours plus tard, son concert au Zénith de Paris, prévu pour juin 2020, est annulé[17],[18].

Alors qu'une grève des magistrats empêche la tenue de l'audience prévue, le 10 février, l'ancien député et avocat de Bafeno, Francis Kalombo, annonce qu'une cinquantaine d'autres victimes se sont signalées depuis le début du scandale[19] et que les preuves apportées sont accablantes pour le pasteur[20].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Influence
  • Le Cœur de l’Agneau
  • 2013 : Champion
  • 2017 : Héros[21],[22]
  • 2020 : Triomphe

Maxi-single[modifier | modifier le code]

  • 2019 :

Chansons[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Shark Club, Gombe-Kinshasa[27]

Publication[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie: Parcours d'un artiste: Pasteur Moise Mbiye », sur kasaflo.net (consulté le 8 avril 2019)
  2. « RDC: une affaire de moeurs réveille les soupçons sur les Eglises évangéliques », sur La Libre Afrique, (consulté le 17 février 2020)
  3. Dido Nsapu, « Eliane Bafeno porte plainte contre Moïse Mbiye pour « viol » », sur digitalcongo.net, (consulté le 6 février 2020)
  4. « Eliane Bafeno porte plainte contre le pasteur Moïse Mbiye », sur Forum congo, (consulté le 29 janvier 2020)
  5. (en-US) « Rape allegation rouses concerns over lucrative Congo evangelical churches », The Japan Times Online,‎ (ISSN 0447-5763, lire en ligne, consulté le 26 février 2020)
  6. Rachidi Mabandu, « Affaire Moïse Mbiye : les avocats d'Eliane Bafeno demandent au gouvernement de saisir l'interpol », sur mediacongo.net, (consulté le 12 février 2020)
  7. « Affaire "Moïse Mbiye impliqué dans une sextape" : Sa soeur fait des révélations... », sur Abidjanshow.com, (consulté le 12 février 2020)
  8. « Sextape : le rôle du parquet n’étant pas de condamner ni acquitter l’inculpé, Moïse Mbiye n’est pas dédouané dans l’affaire l’opposant à Eliane Bafeno », sur Actualite.cd, (consulté le 6 février 2020)
  9. Lucie Sarr, « En RD-Congo, le célèbre pasteur évangélique Moïse Mbiye accusé de « viol » et d’« avortement » », sur africa.la-croix.com, (consulté le 6 février 2020)
  10. Raymond Okeseleke, « Un collaborateur de l’artiste Moïse Mbiye transféré au parquet de la Gombe », sur digitalcongo.net, (consulté le 17 février 2020)
  11. Jordan Kabongo, « RDC: les ex-musiciens de Moise Mbiye recherchés par la police », sur actualite.cd, (consulté le 26 février 2020)
  12. La rédaction, « MbiyeGate : Michel Bakenda et ses musiciens empoisonnés ! », sur Scoop RDC, (consulté le 24 février 2020)
  13. « Michel Bakenda : Le docteur confirme après examen la thèse de l’empoisonnement (famille) », sur mediacongo.net, (consulté le 24 février 2020)
  14. « Affaire Moïse Mbiye-Eliane: Un procès de la honte ! », sur Bisonews, (consulté le 12 février 2020)
  15. admin, « Pasteur Moise Mbiye la réserve de l'Eternel : Prédication de ce dimanche 16 février 2020 », sur DiaspoRDC, (consulté le 17 février 2020)
  16. « « Triomphe », le nouvel opus de Moïse Mbiye va-t-il lui donner le triomphe devant la justice congolaise ? – Le PotentielOnline » (consulté le 17 février 2020)
  17. « Le concert de Moise Mbiye au Zénith de Paris annulé », sur MBOTE, (consulté le 25 février 2020)
  18. « Concert MOISE MBIYE à Paris @ Zénith Paris La Villette - Billets & Places », sur yumaproductions (consulté le 25 février 2020)
  19. Dido Nsapu, « RDC : Pour Francis Kalombo, d’autres victimes de Moïse Mbiye se sont signalées », sur digitalcongo.net, (consulté le 12 février 2020)
  20. « Grève des magistrats : le pasteur Moïse Mbiye sauvé par le gong », sur mediacongo.net, (consulté le 17 février 2020)
  21. « Affaire « Guegue » : Moïse Mbiye sort de son silence ! », sur mediacongo.net, (consulté le 8 avril 2019).
  22. « Pasteur Moïse Mbiye : Au centre d’une polémique à l’arsenic », sur geopolismagazine.com, (consulté le 8 avril 2019)
  23. « Moïse Mbiye prépare « Je t’aime », un opus 100% mariage », sur congoactuel.com, (consulté le 8 avril 2019)
  24. « L'artiste musicien Moïse Mbiye vient de lancer le clip de la chanson Ye oyo », sur mediacongo.net, (consulté le 8 avril 2019)
  25. « A peine largué, YE OYO de Moïse Mbiye fait déjà du buzz à Kinshasa », sur digitalcongo.net, (consulté le 8 avril 2019)
  26. a b c et d « Affaire Moïse Mbiye: Une affaire de jalousie pour détruire l’artiste ? », sur africa243.com, (consulté le 8 avril 2019)
  27. « Avec son concert au Shark Club ce dimanche. Musique – Moïse Mbiye va chanter sort au nom de Jésus  », sur lecongolais.cd, (consulté le 8 avril 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Joseph Kabila

Liens externes[modifier | modifier le code]