Mode lydien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le lydien est un mode majeur (ionien) avec une quarte augmentée.

Utilisation moderne[modifier | modifier le code]

L'utilisation moderne du mode lydien est induite par certaines dispositions d'accord. Par exemple, les accords ré/do ou do maj7♯11 suggèrent une harmonie en do lydien. (ré/do7 ou do7♯11 impliqueraient tous deux le lydien dominant, qui est un mode lydien avec une septième bémol.

Ambiguïté entre les modes majeurs et lydien[modifier | modifier le code]

L'identification de chansons ou de pièces basées sur le mode lydien doit être faite avec discernement. Il est fréquent que les auditeurs confondent le mode lydien, particulièrement au commencement d'une pièce, avec une longue section basée sur l'accord IV d'une tonalité majeure (ou moins communément, un accord VI♭ dans une tonalité mineure).

Une bonne illustration de l'ambiguïté du mode lydien peut être illustré par la chanson Maria de Leonard Bernstein et Stephen Sondheim de la comédie musicale West Side Story ; les premières mesures du thème principal (mi♭, la, si♭) pourraient indiquer du mi♭, mais les quatre mesures suivantes établissent clairement une tonalité de si♭ majeur.

Quand le motif mi♭-la-si♭ revient à la mesure six, on entend clairement un accord IV en si♭ majeur plutôt qu'un accord construit sur la tonique de mi♭ lydien. Cela dit, le thème principal et la chanson cadencent effectivement clairement vers un accord majeur de mi♭ bien que dans les deux cas, un la♭ (plutôt que le la naturel lydien) est présent dans l'avant-dernier accord.

Exemples[modifier | modifier le code]

  • Le thème des Simpson est souvent présenté comme lydien, ce qui est le cas des premières mesures. Cependant, d'autres passages du thème comportent une 7e mineure, ainsi que d'autres notes caractéristiques du mode lydien, ce qui place donc ces passages dans le Lydien Dominant, parfois considéré à tort comme un autre mode ou comme relatif au système modal.
  • « Man on the Moon » de R.E.M.. Les couplets de la chanson sont en Do lydien, le pré-refrain passe au sol majeur.
  • « Lydia », mélodie de Gabriel Fauré, « qui fait un usage poignant » du tétracorde lydien[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Lydian mode » (voir la liste des auteurs).

  1. Peter Gammond et Denis Arnold (dir.) (trad. de l'anglais par Marie-Stella Pâris, Adaptation française par Alain Pâris), Dictionnaire encyclopédique de la musique : Université d'Oxford [« The New Oxford Companion to Music »], t. II : L à Z, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », (1re éd. 1988), 987 p. (ISBN 2-221-05655-8, OCLC 19339606, notice BnF no FRBNF36632390), p. 61.