Minoji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Minoji (美濃路, Mino Road?) était une route longue de 60 km au Japon durant l'époque d'Edo. C'était une route secondaire par rapport aux cinq routes. Elle reliait Miya-juku sur le Tōkaidō à Tarui-juku sur le Nakasendō[1].

La route fut très utilisée avant et après la bataille de Sekigahara en 1600. Fukushima Masanori, le chef des armées de l'est, emprunta le Minoji de Okoshi (actuelle Ichinomiya) à la province de Mino pour se rendre sur le site de la bataille. Tokugawa Ieyasu, le vainqueur de l'affrontement, l'emprunta à son tour pour recevoir un accueil de héros. Elle était également connue sous le nom de Kichirei Kaidō (吉例街道).

Principaux voyageurs[modifier | modifier le code]

  • Les ambassades royales en provenance de Corée voyagèrent dix fois sur cette route. Leur itinéraire habituel les faisait passer une nuit à Ōgaki-juku, puis elles se reposaient soit à Sunomata-juku soit à Okoshi-juku avant de passer la nuit suivante à Nagoya-juku.
  • Les voyageurs officiels en provenance des îles Ryūkyū voyagèrent aussi sur le Minoji à partir de 1714 bien qu'ils empruntaient le Tōkaidō auparavant.

Stations du Minoji[modifier | modifier le code]

Miya-juku, estampe de Hiroshige de la série des Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō
Tarui-juku, estampe de Hiroshige

Il n'y avait que neuf stations sur le Minjoji, y compris les points de départ et d'arrivée[2]. La route doit son nom à la province de Mino qui constitue la partie sud de la moderne préfecture de Gifu. À ce titre, la route couvre les préfecture d'Aichi et celle de Gifu. Les stations sont nommées ci-dessous avec le nom des municipalités modernes entre parenthèses.

Préfecture d'Aichi[modifier | modifier le code]

1. Miya-juku (宮宿) (Atsuta-ku, Nagoya) (en commun avec le Tōkaidō)
2. Nagoya-juku (名古屋宿) (Naka-ku, Nagoya)
3. Kiyosu-juku (清須宿) (Kiyosu)
4. Inaba-juku (稲葉宿) (Inazawa)
5. Hagiwara-juku (萩原宿) (Ichinomiya)
6. Okoshi-juku (起宿) (Ichinomiya)

Préfecture de Gifu[modifier | modifier le code]

7. Sunomata-juku (墨俣宿) (Ōgaki)
8. Ōgaki-juku (大垣宿) (Ōgaki)
9. Tarui-juku (垂井宿) (Tarui, district de Fuwa) (en commun avec le Nakasendō)

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

La ligne principale Tōkaidō et la ligne Shinkansen Tōkaidō ainsi que les autoroutes Tōmei et Meishin suivent toutes le Tōkaidō historique de Tokyo à Nagoya. De Gifu à Kusatsu, elles suivent le Nakasendō historique, c'est pourquoi la route s'appelle aussi « Minoji » de Nagoya à Gifu. Par ailleurs, la Route Nationale 22 suit le tracé du Minoji.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hiroshige - Kisokaido Road. Hiroshige.org.
  2. Minoji: Kaidō. Tourisme à Chubu.