Michael Stewart Paterson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mike Paterson)
Aller à : navigation, rechercher
Michael Stewart „Mike“ Paterson
Naissance
Nationalité britannique
Domaines informatique théorique
Institutions université de Warwick
Formation université de Cambridge
Directeur de thèse David Park
Étudiants en thèse Leslie Valiant et six autres
Renommé pour vers de Paterson, sprouts
Distinctions Prix Dijkstra (2001)
Prix EATCS (2006)

Compléments

Président de l'EATCS (1977-1979)

Michael Stewart « Mike » Paterson, né en 1942, est un informaticien théoricien britannique, spécialiste en conception et analyse des algorithmes et en théorie de la complexité. Il est aussi réputé comme inventeur de jeux, comme les vers de Paterson ou les sprouts.

Carrière[modifier | modifier le code]

Paterson étudie à l'université de Cambridge, où il soutient en 1967 une thèse sous la direction de David Park intitulée « Equivalence problems in a model of computation »[1]. Il est ensuite chercheur postdoctoral au Massachusetts Institute of Technology. À partir de 1971, il est professeur d'informatique à l'université de Warwick. Il y dirige le Centre for Discrete Mathematics and its Applications jusqu'en 2007, et il est directeur du département d'informatique en 2005. De 1977 à 1999, il est président de l'European Association for Theoretical Computer Science (EATCS).

Recherche[modifier | modifier le code]

Paterson travaille dans la conception et analyse des algorithmes et en théorie de la complexité. Il a contribué des travaux en théorie des langages, en algorithmique distribuée, et théorie des automates. Parmi ses élèves, il y a Leslie Valiant. Il est coauteur d'un livre sur les groupes automatiques[2]. Il a aussi conçu, avec John Horton Conway, des jeux mathématiques.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

À côté de travaux scientifique, il a notamment œuvré pour le développement de l’informatique comme discipline scientifique, notamment en étant éditeur ou coéditeur d'actes de colloques, parmi lesquels :

  • Boolean Function Complexity, London Mathematical Society Lecture Note Series, Cambridge University Press 1992 —(Symposium Durham 1990)
  • Automata, languages and programming (17th International Colloquium, Warwick University, England, Juli 1990), Springer Verlag, coll. « Lecture Notes in Computer Science » (no 443),
  • Algorithms - ESA 2000, Springer Verlag, coll. « Lecture Notes in Computer Science » (no 1879), 8th Annual European Symposium on Algorithms, Saarbrücken 2000
  • (avec Bo Chen, Guochuan Zhang), Combinatorics, algorithms, probabilistic and experimental methodologies: first international symposium, ESCAPE 2007, Hangzhou, Chine, Springer Verlag,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mike Paterson sur le site du Mathematics Genealogy Project
  2. David B. A. Epstein, James W. Cannon, Derek F. Holt, Silvio Levy, Michael S. Paterson et William Thurston, Word Processing in Groups, Boston, Jones and Bartlett Publishers, , xi+330 p. (ISBN 978-0-86720-244-1).
  3. Mike Paterson et Uri Zwick, « Overhang », Amer. Math. Monthly, vol. 116, no 1,‎ , p. 19-44 (Math Reviews 2011b:68182)
  4. Mike Paterson, Yuval Peres, Peter Winkler et Uri Zwick, « Maximum overhang », Amer. Math. Monthly, vol. 116, no 9,‎ , p. 763-787 (Math Reviews 2011b:68183)