Michel Desmurget

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Desmurget
Michel Desmurget avant son interview dans l'émission Culture(s) Numérique(s) sur Radio Pluriel en octobre 2019.jpg
Michel Desmurget avant son interview dans l'émission Culture(s) Numérique(s) sur Radio Pluriel en octobre 2019.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Michel Desmurget, né en 1965, est un chercheur français spécialisé en neurosciences cognitives.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père français et d'une mère allemande[1], Michel Desmurget est docteur en neurosciences[2] et directeur de recherche de l'INSERM. Il travaille dans l'unité mixte de recherche numéro 5529 du CNRS et de l'université de Lyon à l'Institut des Sciences Cognitive Marc Jeannerod[3].

Il a vécu près de huit ans aux États-Unis, travaillant dans plusieurs universités américaines, dont le MIT, l'université Emory et l'université de Californie à San Francisco. En 2011, il est nommé directeur de recherche à l'INSERM[4].

Il a rédigé un ouvrage, TV Lobotomie - la vérité scientifique sur les effets de la télévision (publié en 2011), qui dénonce les effets délétères de la télévision sur la santé et le développement cognitif, en particulier chez l'enfant. Il a également étudié les effets de différents régimes amaigrissants sur l'organisme, et raconte son expérience dans L'Anti-régime, maigrir pour de bon.

En 2019, il publie La fabrique du crétin digital. Les dangers des écrans pour nos enfants ou ses interventions médiatiques, il augmente et affirme la thèse d'une impossible construction cognitive de l'humain au seul "moyen des écrans", y compris dans l'interactivité offerte par le numérique. Il dénonce de fait les dangers des politiques publiques ou des comportements dans la sphère privée qui, renforçant leurs usages pour l'éducation des plus jeunes, les mettent en danger dans leur développement. Qualifié de « livre de salubrité publique » par France Inter[5], l'ouvrage reçoit une mention spéciale lors de la remise du prix Femina essai en [6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]