Michel Brulé (résistant)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brûlé.
Michel Brulé
Naissance
Courrières
Décès (à 28 ans)
Wambrechies
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Autres activités

Michel Brulé était un militant communiste et résistant français, né le à Courrières et fusillé le à Wambrechies[1].

La fosse no 7 - 7 bis vers 1914.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mineur à la fosse no 7 - 7 bis de la Compagnie des mines de Dourges[note 1], il est arrêté par les Allemands le 21 février 1941 après avoir pris une nouvelle fois la parole pour dénoncer les conditions de travail. Il est libéré le 25 février alors que la grève pour exiger sa libération commence à s'étendre.

Il est à l'origine avec Julien Hapiot de la grève des mineurs qui dure du 27 mai au 10 juin 1941 et qui s'étend dans tout le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais[2]. 100 000 mineurs arrêtent le travail. La répression est sanglante mais l'occupant cède néanmoins sur les revendications principales.

Michel Brulé devient clandestin et entre dans les Bataillons de la Jeunesse. Il est partie prenante dans de nombreux attentats contre l'occupant. Il est arrêté en novembre 1941, et fusillé le 14 avril 1942 au fort du Vert Galant à Wambrechies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. La fosse no 7 - 7 bis est aussi nommée fosse Dahomey, ou Boisgelin.
Références
  1. Notice biographique, maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr
  2. « Grève des mineurs du Nord-Pas-de-Calais », Chemins de Mémoire (consulté le 2 février 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]