Michel-Barthélemy Ollivier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ollivier.
Michel Barthélemy Ollivier
L'Isle-Adam, château.jpg
Le Cerf pris dans l’eau devant le château de L'Isle-Adam
(1766), Versailles, musée de l'Histoire de France.
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail

Michel-Barthélemy Ollivier est un peintre et graveur français, né le à Marseille[1] et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre d’histoire et de scène de genre, Michel-Barthélemy Ollivier est l'élève de Carle van Loo. Il accompagne en Espagne le neveu de ce dernier, Louis-Michel, nommé peintre à la cour de Philippe V.

Il est reçu à l’Académie de Saint-Luc en 1764 et agréé comme peintre de genre, deux ans plus tard, à l’Académie royale de peinture. Il a exécuté de nombreux tableaux, œuvres délicates d’un fin métier, pour le prince de Conti dont il était le peintre ordinaire.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Bordeaux, musée des beaux-arts : Famille se reposant sous les arbres, huile sur toile.
  • Paris, musée du Louvre :
    • Étude pour le portrait du prince de Beauvau, dessin ;
    • Jeune femme assise, dessin.
    • Le Thé à l’anglaise dans le salon des quatre glaces au Temple, avec toute la cour du prince de Conti, écoutant le jeune Mozart, 1766, huile sur toile
  • Valenciennes, musée des beaux-arts :
    • Fête galante dans un parc, huile sur toile ;
    • Réunion galante dans un parc, huile sur toile.
  • Versailles, musée de l'Histoire de France :
    • Fête donnée par le prince de Conti au prince héréditaire de Brunswick-Lunebourg, à l’Ile-Adam, 1766, huile sur toile ;
    • L’Hallali, huile sur toile ;
    • Le Cerf pris dans l’eau devant le château de L'isle-Adam, 1766, huile sur toile ;
    • Souper du prince de Conti au Temple, 1766, huile sur toile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paroisse Notre-Dame-des-Accoules (Georges Reynaud, « Les Ollivier, peintres et sculpteurs marseillais (XVIIe-XVIIIe siècles) », Provence historique, tome 57, no 229, janvier-mars 2007, p. 257-267.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Prosper de Baudicour, Le Peintre-graveur français continué, Paris, Bouchard-Huzard, 1859.
  • Georges Reynaud, « Les Ollivier, peintres et sculpteurs marseillais (XVIIe-XVIIIe siècles) », Provence historique, tome 57, no 229, janvier-mars 2007, p. 257-267 (en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]