MiG-21 croates

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Créée en novembre 1991, pendant la guerre d'indépendance qui a opposé les forces croates à l'armée yougoslave et aux paramilitaires serbes, l'aviation militaire et la défense aérienne croates ont été dans un premier temps équipées de petits avions de tourisme et agricoles issus d'aéroclubs locaux. Leurs missions, essentiellement concentrées vers le reconnaissance, le transport de blessés et de matériels sur les zones de conflits va évoluer avec l'arrivée à partir de 1992, des premiers avions de chasse MiG-21 issus de la défection des pilotes croates de l'armée populaire yougoslave et des importations parallèles.

Historique[modifier | modifier le code]

Fin 1993 et début 1994, environ 40 avions de chasse MiG-21 Bis/UM ont été achetés en Ukraine par le gouvernement croate pour l'aviation militaire croate.

Ils ont été expédiés en Pologne où ils ont été démontés puis acheminés en Croatie par camions via la Slovaquie et la Hongrie. Avec ce lot d’avions, des missiles air-air R-60 (AA-Cool et R-3R (AA-2-2)), des obus de 23 mm et des bombes de 250 kg ont également été achetés.

En 2002 et 2003 :

  • 8 MiG-21bis (no 108, 110 , 115 , 116 , 117 , 120 , 121 et 122),
  • 4 MiG-21UM achetés et modernisés en Roumanie par Aerostar (no 164, 165 , 166 i 167 ).

21e escadrille de chasseur MiG-21bis - Base aérienne 91 - Zagreb - Pleso[modifier | modifier le code]

Le MiG-21 N° 126 en Italie.

101. Le capitaine Danijel Borovic a déserté le 04.01.1992 de la base de Bihać-Željava et a atterri à Pula avec son MiG-21 (no 17133 / n°série N2119). Cet avion a été abattu le 24.06.1992 par les forces serbes avec un missile (SA-14 Strela) son pilote Ante Radoš est décédé.

102. Baptisé le « Vengeur de Dubrovnik », le capitaine Ivica Ivandić a déserté de l'aéroport militaire de Ponikve-Užice (Serbie) et a atterri à Split le 15/05/1992 avec le MiG-21 (no 17235 / n°série N2741). Cet avion en 1994, a été repeint en camouflage vert et marron et réformé en 2004.

103. Baptisé le « Vengeur de Vukovar », le capitaine Ivan Selak a déserté de l'aéroport militaire de Ponikve-Užice (Serbie) et a atterri à Zagreb le 15/05/1992 avec le MiG-21 (no 17167 / n°série N4051). Cet avion a été abattu le 14.09.1993 par les forces serbes avec un missile (SA-14 Strela) près de Vrginmost (Croatie), son pilote Miroslav Periš est décédé.

104. Acheté en Ukraine, perdu à la suite d'une collision avec une ligne à haute tension le 21.04.1995 près de Gašinci, son pilote, le commandant Zlatko Mejaški est décédé.

105. Acheté en Ukraine, réformé.

106. Acheté en Ukraine, réformé.

107. Acheté en Ukraine, réformé.

108. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003, réformé.

109. Acheté en Ukraine, a reçu son immatriculation en 1996, l'avion s'écrase à la suite d'un problème moteur le 14.08.1996 près de Velika Gorica, son pilote Ivan Bosnar est décédé.

113. Acheté en Ukraine, durant l'Opération Tempête le capitaine Ivica Ivandić accroche un arbre et endommage une aile, réparé avec les pièces du 111. Réformé en 2004.

116. Acheté en Ukraine, réformé.

119. Acheté en Ukraine, abattu au-dessus de Bosanska Gradiška le 02.05.1995 durant l'opération éclair, son pilote le capitaine Rudolf Perešin est décédé.

121. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003.

122. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003.

123. Acheté en Ukraine, a reçu son immatriculation en 1996, réformé.

124. Acheté en Ukraine, a reçu son immatriculation en 1996, réformé.

125. Acheté en Ukraine, a reçu son immatriculation en 1996, réformé.

126. Acheté en Ukraine, a reçu son immatriculation en 1996, réformé en 2004.

22e escadrille d’avions de chasse MiG-21bis - Base aérienne 92 - Pula[modifier | modifier le code]

110. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003.

111. Acheté en Ukraine, assemblé, mais n'a jamais volé, il a servi de pièces de rechanges (108 et 113).

112. Acheté en Ukraine, réformé.

114. Acheté en Ukraine, détruit à la suite d'un incendie à Pula, réformé.

115. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003.

117. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003.

118. Acheté en Ukraine, réformé.

120. Acheté en Ukraine, modernisé en Roumanie en 2002/2003.

Une dizaine d'autres MiG-21 ont servi de pièces de rechange.

MiG-21 U/US/UM[modifier | modifier le code]

Mig-21 UM no 165 surnommé "Kockasti" (damier) ou "Vatreni" (enflammé, en hommage à l'équipe de football de Croatie)

195. MiG-21U abandonné par la JNA à Zadar-Zemunik, il n'a jamais volé pour l'armée croate.

160. Acheté en Ukraine, réformé.

161. US Acheté en Ukraine, n’a jamais volé mais a servi de pièce de rechange.

162. UM Acheté en Ukraine, réformé.

163. UM Acheté en Ukraine, surnommé « Zubo » (les crocs), réformé.

164. UM Acheté et modernisé en Roumanie en 2002.

165. UM Acheté et modernisé en Roumanie en 2002, surnommé « Kockasti ou Vatreni » (le damier ou enflammé).

166. UM Acheté et modernisé en Roumanie en 2002.

167. UM Acheté et modernisé en Roumanie en 2002.

Sur un total de 40 avions de chasse MiG-21, 25 ont été assemblés et le restant a servi de pièces de rechange.

Mise à jour[modifier | modifier le code]

La réforme des avions de chasse MiG-21 était en 2007 prévue pour 2010. Un appel d’offres avait été lancé pour 12 chasseurs polyvalents mais a été annulé. En 2011, la société ukrainienne Ukspecexport a été choisie pour moderniser 7 MiG-21L et en acquérir 5 pour 17 millions d'euros, les travaux se sont terminés en 2015. On envisage à cette date qu'il reste en service jusqu'au début des années 2020[1].

Les avions reçus sont cloués au sol car ayant reçu des pièces détachées d'occasion d'origine algérienne et bulgare. Le numéro de série des réacteurs a été effacé et d'autres malversations dont de la corruption ont été découvertes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :