Mezraya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mezraya
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Médenine
Délégation(s) Djerba Houmt Souk
Code postal 4186
Démographie
Gentilé Mezraoui ou Mezrayi[1]
Géographie
Coordonnées 33° 51′ 03″ nord, 10° 57′ 15″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
Mezraya

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
Mezraya

Mezraya (arabe : مزراية) est un village situé sur la côte orientale de l'île de Djerba. Il est un arrondissement municipal de Houmt Souk et une imada formée avec le village de Ghizen.

Son nom est d'origine berbère, bien que ses habitants ne parlent plus que l'arabe de nos jours.

Édifices[modifier | modifier le code]

Mosquées[modifier | modifier le code]

Le village abrite les deux mosquées de Medrajen et Haouari. Cette dernière, fondée par le cheikh Ilyes Haouari qui passa sa jeunesse à l'étranger, est connue par le nom de Sidi Ghrib.

Deux autres mosquées côtières, Sidi Mehrez et Sidi Zekri, servaient de garde-côte. La dernière est caractérisée par ses coupoles et sa construction souterraine.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Huileries souterraines[modifier | modifier le code]

Huilerie de la famille Lajimi

On y trouve également deux huileries souterraines, propriétés privées des familles Lajimi et Bounouh. Seule l'huilerie Lajimi est accessible et reste en bon état.

Culture[modifier | modifier le code]

L'école primaire de Mezraya organise un festival intitulé « La Mémoire de Mezraya » ; il met en valeur le patrimoine vestimentaire, culinaire et marin de Djerba.

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Pommier de Mezraya

Les terrains sableux de l'est de Mezraya, appelés Jnayen Chatt, étaient riches en pommiers et en vignes. Les pommes étaient le produit le plus apprécié[2] et son exportation se faisait à travers un vieux port appelé Marsa de Teffah (Port des pommes)[3].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Jeune fille qui fait de l'équitation sur les pistes de Mezraya

Mezraya abrite les deux zones hôtelières de Sidi Mehrez et Sidi Zekri. Sa zone rurale accueille différents parcours de randonnées pédestres, à dos de chameaux ou en calèches, et des pistes équestres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mezrayi (مزرايي) est un vieux gentilé ajouté comme suffixe aux noms de cheikhs locaux, comme Cheikh Salah Elhaouari Elmezrayi, selon (ar) Salem Ben Yagoub, Histoire de l'île de Djerba et de ses écoles : Publié par Dr. Farhat Ben Ali Jâabiri, vol. 2, Tunis, Cérès Éditions, , 402 p. (ISBN 9-789973-19-689-7), p. 397
  2. « On trouve à Djerba divers arbres fruitiers comme les figuiers, les vignes, les abricotiers, les agrumes, les grenadiers, les amendiers et les pommiers. Ces derniers dominent l'intérieur de l'île et dans les sables des côtes orientales surtout au village de Mezraya. Les pommes de Djerba ont une grandiose réputation historique », tiré de (ar) Salem Ben Yagoub, Histoire de l'île Djerba et de ses écoles : Publié par Dr. Farhat Ben Ali Jâabiri, vol. 2, Tunis, Cérès Éditions, , 402 p. (ISBN 9-789973-19-689-7), p. 48
  3. « Nous avons vu plus haut que ces ports étaient : Adjim et El-Kantara au Sud, Aghir au S.-E, Djillij au N.-O, la Sekia et Marsa de Teffah sur la côte E », tiré de Jerba, une île méditerranéenne dans l'histoire : Recueil de notes, articles et rapports anciens, vol. 5, Tunis, Ministère des Affaires culturelles, , 124 p., p. 39