Maurice de Faramond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurice de Faramond
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Maurice de Faramond de Montels, né à Faussergues (Tarn) le et mort à Paris le , est un poète et dramaturge français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au château de Télières (commune de Faussergues, dont son père est alors le maire), il étudie aux petits séminaires de Castres et Lavaur, puis au collège des Jésuites de Saint-Affrique. Il entreprend ensuite des études de médecine à Toulouse qu'il abandonne en 3e année afin de s'installer à Paris où il entend se consacrer à l'écriture[1]. Il est l'auteur de recueils de poésie et de pièces de théâtre en prose ou en vers.

Citation[modifier | modifier le code]

« M. de Faramond excelle dans ce théâtre de mœurs campagnardes, dont il rend les rudesses, les couleurs crues et dures, la poésie rêche, avec autant d’art que de sobriété, nous communiquant, pourrait-on dire, comme une odeur de terre. » (Paul Léautaud, Le Théâtre de Maurice Boissard, XVIIIe chronique).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Quintessences, Stock, 1886
  • Le Livre des odes, Stock, 1897
Théâtre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Cuq, Maurice de Faramond, in Revue du Tarn, n° 223, automne 2011, p. 529
  2. Fonds Jouvet, Louis (théâtre, cinéma), Bibliothèque nationale de France, Direction des collections, Département des arts du spectacle, (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]