Maurice Pellerier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurice Pellerier
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Paris 6e arrondissement
Nom de naissance
Maurice Désiré Pellerier
Nationalité
Française
Activité

Maurice Pellerier, né le [1] à 5e arrondissement, et mort le à 6e arrondissement[2], est un artiste peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Pellerier est né le à Paris[3]. Il a exposé à Paris au Salon des Artistes Français à partir de 1908 et au Salon des Indépendants à partir de 1911[3]. Il a été membre du Salon des Artistes Français, où il a reçu une mention honorable en 1930 et une médaille d'argent en 1933[3]. "" Maurice Pellerier, peintre de marine et d'aviation, aquarelliste né à Paris le 22 février 1875, expose aux Artistes Français depuis 1908 et au Salon d'Hiver des indépendants depuis 1911, Egalement aquarelliste aux artistes de Paris et chez G. Petit (pas sûr de l'orthographe) 1925-1928.

Oeuvres au musée de l'Armée, aux Universités de New York et de Philadelphie (Tableaux "Le ruisseau sous la neige" et "Les thoniers" et "La Côte Sauvage"). Elève de feu Paul Colin. Inscrit dans le dictionnaire bibliographique des artistes contemporains tome III, page 118.

Peintre officiel du ministère, Officier d'instruction publique, Médaillé de l'enseignement technique Membre de la Société des Artistes français ; Membre d'Honneur du Comité du Salon des Indépendants Vice président de la Société de l'aquarelle Membre du Comité de l'Association des peintres et sculpteurs Médaille d'argent à l'exposition Internationale des arts et techniques de Paris en 1937 Médaille d'argent au Salon des Artistes français en 1933 Prix "Marne" en 1933 Prix "Paysagiste" en 1936. 1er prix au concours pour timbres poste aérienne Deux médailles de vermeille de l'Aéroclub de France. Médaille à l'exposition d'Amsterdam. Oeuvres acquises et figurant aux musées : de New-York ; de Philadelphie ; de Pau ; de Calais ; de Fécamp ; de Boulogne et de plusieurs autres ... Oeuvres acquises par l'Etat, par la Ville de Paris, par la Préfecture de Police ; Dessins de guerre 1914-1918 au musées de Vincennes et des Invalides.

Peintre de la mer et des montagnes, ses paysages harmonieusement ordonnés étalent le panorama de la douce France avec une facture magistrale. Ses coloris traités de façon à la fois précise et chatoyante laissent une impression forte en même temps très douce. Ses toiles éveillent en nous des émotions qui nous habitent bien longtemps encore après qu'on ait eu le privilège de les admirer. Son art est bienfaisant de beauté et de profonde sincérité.""

Pellerier


== Références ==

  1. « Archives de Paris », sur archives.paris.fr (consulté le 18 décembre 2018)
  2. Archives de Paris, acte de décès n°36, vue 4 / 31
  3. a b et c (en) « Maurice Pellerier », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative aux beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata :