Masashi Tashiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Masashi Tashiro
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
SagaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Rats & Star (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Tessiture
Condamné pour
Secret photography (en), abus de substancesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sites web

Masashi Tashiro (田代 まさし, Tashiro Masashi?, dit « Marcy »), né le 31 août 1956 dans la Préfecture de Saga, était un présentateur à la télévision japonaise, autrefois membre du groupe Rats & Star.

Succès[modifier | modifier le code]

Après avoir fini le lycée, Tashiro a fait ses débuts comme membre du groupe japonais de style doo-wop Chanels (シャネルズ, Shaneruzu?), qui avait été formé par Masayuki Suzuki et Nobuyoshi Kuwano en 1980. Plus tard, Chanels a été rebaptisée Rats & Star en 1983 à cause de la similarité du nom du groupe avec la marque française Chanel. Grâce à ses apparitions aux émissions musicales comme The Best Ten (ザ・ベストテン?) et son travail comme parolier pour la chanteuse et actrice Kyoko Koizumi, Tashiro a pu se rendre suffisamment populaire au Japon pour sortir un disque vinyl en solo : Niijima no densetsu" (新島の伝説?, La légende de l'île de Niijima).

Après la dissolution de Rats & Star, son talent de comique a été découvert par Ken Shimura, un membre du groupe comique japonais The Drifters et est devenu comédien télévisé. Il reçut les surnoms d'« Empereur des jeux de mots » (ダジャレの帝王, Dajare no teiō?) et de « Génie des gadgets » (小道具の天才, Kodōgu no tensai?) et apparaissait souvent dans les publicités. Il a également dirigé un film.

Dans un sondage Internet de Time Magazine en 2001 pour déterminer la Personnalité de l'année, Tashiro a été adjugé vainqueur provisoire à cause de sa popularité parmi les utilisateurs du forum internet 2channel.

Charges criminelles[modifier | modifier le code]

Le 24 septembre 2000, Tashiro a été arrêté pour avoir essayé de filmer sous la jupe d'une femme avec un caméscope et a été condamné à une amende de 50 000 yens en décembre 2000. Quand on lui a demandé de s'expliquer sur ses actions, il a répondu qu'il tournait un film comique appelé Une pieuvre dans une minijupe (ミニにタコができる, Mini ni tako ga dekiru?). Il s'agissait d'un jeu de mots portant sur la sonorité (entre mini : « minijupe » et mimi : « oreilles ») et le sens (tako peut signifier « poulpe » ou « cal ») basé sur l'expression japonaise mimi ni tako ga dekiru (耳に胼胝ができる?) signifiant qu'on a tellement entendu quelque chose qu'on a des « cals se formant dans les oreilles ». Cette remarque est devenue tristement célèbre dans la presse japonaise et le nom même de Tashiro est devenu intimement lié à la notion de voyeurisme.