Martín Zapater

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Martín Zapater
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Membre de
Académie royale des beaux-arts de San Luis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Martín Zapater y Clavería, né à Saragosse en 1747 et mort dans la même ville en 1803, est un riche commerçant espagnol aux idées proches des Lumières. Il est fondamentalement connu pour l'étroite amitié qui l'a lié à Francisco de Goya, avec qui il a maintenu une intense relation épistolaire qui constitue l'une des sources les plus importantes quant à la vie du peintre. Goya a fait son portrait en 1790 et en 1797.

Biographie[modifier | modifier le code]

Martín Zapater est né le à Saragosse[1].

Martín Zapater étudie à l'école pie de sa ville natale, où il rencontre Francisco de Goya, qui restera son ami toute sa vie[2].

Il reste toute sa vie célibataire, vivant dans une maison de la calle del Coso face au palais du Comte de Sástago (es).

Bourgeois des Lumières exemplaire, il réunit une importante fortune grâce à ses affaires de location de terres et de prêts à la mairie de Saragosse et à d'autres personnes et institutions. En 1778, il est nommé Député du Commun et Régisseur de la mairie de sa ville. L'année suivante, il reçoit la distinction de Noble d'Aragon de la part de Charles IV.

Il est le promoteur de la plupart des nouvelles institutions proches des Lumières d'Aragon. Fondateur et actionnaire en 1776 de la Real Sociedad Económica de Amigos del País (es) d'Aragon, un organisme duquel il est trésorier de 1790 à 1800. Il participe à la création de l'Académie royale des beaux-arts de San Luis (es), de laquelle il devient Académicien d'Honneur en 1793 et Conseiller de 1797 à 1802. Son initiative est décisive dans la création du Jardin botanique et du Théâtre de Saragosse. Il offre par ailleurs des bourses à plusieurs élèves pour étudier l'architecture et la gravure à Madrid.

Son amitié pour Goya pourrait dater de l'époque de ses premières études, lors desquelles ils auraient pu être compagnons d'études au lycée, bien que certains auteurs doutent de la véracité de cette information. Dans tous les cas, ils étaient déjà amis avant le mariage du peintre en 1773. L'abondant épistolaire entre les deux hommes a été hérité par le petit-neveu de Zapater, Francisco Zapater y Gómez (es), qui en a publié une partie et a écrit une biographie sur Goya[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) María Teresa Rodríguez Torres, « Francisco de Goya, Portraits of friends: Zapater and Moratín », B’06 : Buletina = Boletín = Bulletin, Musée des beaux-arts de Bilbao, no 2,‎ , p. 145-179 (lire en ligne).
  2. Alfonso Pérez Sánchez, Goya, Sté Nlle des ed. du Chêne, , 159 p. (ISBN 285108612X), p. 156.
  3. (es) Goya. Noticias biográficas, Saragosse, Imp. de La Perseverancia a cargo de M. Sola, 1868. Cet ouvrage a été réédité à diverses reprises dans des versions modernisées : une édition de 1925 (Saragosse, Tipografía La Académica) ; une édition de collection avec 449 reproductions de tableaux, dessins et eaux-fortes de Goya, contenant également un épistolaire de ce dernier ; une réédition des Noticias Biograficas publiée par Francisco Zapater y Gómez en 1860 (Madrid, Saturnino Calleja, 1924) ; et enfin une édition moderne en fac-similé, Saragosse, 1996, avec une introduction et une étude de Ricardo Centellas).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Francisco de Goya, Mercedes Águeda (dir.) et Xabier de Salas (dir.), Cartas a Martín Zapater, Tres Cantos, Istmo, , 384 p. (ISBN 978-84-7090-399-1)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]