Marius-Ary Leblond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leblond.

Marius-Ary Leblond est le nom de plume de deux écrivains, journalistes et critiques d'art réunionnais, qui étaient cousins :

Leur œuvre à deux mains est notamment récompensée par le Prix Goncourt en 1909 pour le roman En France, qui narre le parcours de deux jeunes Créoles venus étudier à la Sorbonne. L'esprit colonial marque leur écriture.

Ils occupèrent des postes publics, Georges comme secrétaire du maréchal Gallieni de 1914 à 1916, Ary (Aimé) comme conservateur du musée de la France outre-mer, à Paris. On leur doit à ce titre la création (le ) du musée qui porte le nom de Léon Dierx à Saint-Denis de La Réunion, le musée Léon-Dierx.

Ils sont inhumés au cimetière de Vaugirard, deuxième division, cadastre 122.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Émile Verhaeren : la survivance flamande de l'Espagne, Mercure de France, no 170, février 1904, p. 289-308. Texte sur gallica
  • Le Secret des robes, roman des couleurs, en Algérie, Fasquelle, 1902.
  • Les Vies parallèles, roman de grande ville, Fasquelle, 1902.
  • Le Zézère, roman : amours de Blancs et de Noirs, Fasquelle, 1903.
  • La Sarabande, roman de mœurs électorales, Fasquelle, 1904 ; réédité sous le titre La Kermesse noire, roman d'une élection aux colonies, Ed. Georges Crès, 1934.
  • Les Sortilèges, roman des races de l'océan Indien, Fasquelle, 1905.
  • La Société française sous la Troisième République, Alcan, 1905.
  • La Grande Île de Madagascar, à « La Vie », essai, prix de l'Académie française, 1906.
  • L'Oued, roman algérien, Fasquelle, 1907.
  • En France, roman, 1909, prix Goncourt.
  • Peintres de Races, études sur l'Art Européen, van Oest, 1909.
  • L'Idéal du XIXe siècle, F. Alcan, 1909, prix de la critique littéraire 1911.
  • Les jardins de Paris, roman, Charpentier, 1910.
  • Anicette et Pierre Desrades, roman d'une enfance créole, Fasquelle, 1911.
  • La Pologne vivante, Perrin, 1911.
  • La France devant l'Europe, essai, coll. « Bibliothèque-Charpentier », Fasquelle, 1913. Texte sur Gallica
  • Le Miracle de la race, roman, Albin Michel ; grande édition aux « Maîtres du Livre », chez Crès, 1914.
  • Galliéni parle..., 2 volumes, Albin Michel, 1920.
  • L'Ophélia, roman d'un naufrage, Crès, 1922, Ferenczi, 1929.
  • Fétiches, contes de l'océan Indien, Éditions du Monde Moderne, 1923.
  • L'Amour sur la montagne, roman, à « La Vie », 1923.
  • Ulysse, Cafre, roman, à « La Vie », 1924.
  • Les Martyrs de la République Ferenczi et Fils, 1924 :
    • I. La Guerre des Âmes,
    • II. L'Écartèlement,
    • III. La Damnation,
    • IV. La Grâce.
  • La Guerre des Âmes: roman contemporain, Ferenczi, 1926.
  • Après l'exotisme de Loti, le roman colonial, Ramussen, 1926.
  • Nature, proses, dessins de George Bouche, Delpeuch, 1926.
  • L'Écartèlement : roman contemporain, Ferenczi, 1927
  • La damnation : roman contemporain, Ferenczi, 1927.
  • La grâce : roman contemporain, Ferenczi, 1928.
  • Étoiles, Océan Indien, Ferenczi, 1928.
  • Anthologie coloniale, morceaux choisis d'écrivains français, J. Peyronnet et Cie, 1929.
  • L'île enchantée. La Réunion, Redier, 1931.
  • Île de la Réunion, Exposition coloniale internationale de Paris, Société d'Éditions Géographiques, Maritimes et Coloniales, 1931. Texte sur Gallica
  • Passé la ligne...: aventures sauvages, Les œuvres représentatives, 1932.
  • Madagascar, Éditions de Flore, 1933.
  • Madagascar: création française ..., Plon, 1934.
  • Le trésor des hirondelles: nouvelle inédite, Fayard, 1936.
  • Belles et fières Antilles, Crès, 1937.
  • La Marche dans le feu: nouvelle inédite, Fayard, 1937.
  • Les arts indigènes à Madagascar, Dépêche coloniale et maritime, 1937.
  • Vie de Vercingétorix, deux vol., Denoël, 1937, grand prix de l'Académie française.
  • Lavigerie et les pères blancs, Paris, Mame, 1938.
  • Ramaya: nouvelle inédite, Fayard, 1939.
  • Comment utiliser nos colonies, Tallandier, 1940.
  • L'empire de la France, sa grandeur, sa beauté, sa gloire, ses forces, Éditions Alsatia, 1944.
  • La paix française, Éditions Alsatia, 1945.
  • Les Iles Soeurs: ou, Le paradis retrouvé. La Réunion-Maurice, "Éden de la Mer des Indes.", Éditions Alsatia, 1946.
  • La grande Île de Madagascar, Éditions de Flore, 1946.
  • Mahé de La Bourdonnais, Mame, 1951.
  • Le Noël du Roi Mandjar, avec 15 aquarelles d'Ary Leblond, édition de luxe à « La Vie ».
  • La Métropole :
    • I. En France, roman, prix Goncourt.
    • II. Les Jardins de Paris, roman, Fasquelle.
Sur Leconte de Lisle
  • Leconte de Lisle, essai sur le génie créole, Mercure de France, éd. 2, 1906, texte sur wikisource ; rééd. 1930, 1933 sous le titre Leconte de Lisle d'après des documents nouveaux, MdF ; rééd. Leconte de Lisle, Essai sur le Génie créole, préface d'Edgard Pich, commentaires de Jean-François Reverzy, Grand Océan, 1995.
  • Articles :
    • L'Adolescence de Leconte de Lisle, Revue des revues, t. XXX, 1899, 15 août (p. 379-394) Texte sur Gallica et 1er septembre (p. 483-497) Texte sur Gallica.
    • Leconte de Lisle avant la Révolution de 1848, « Mercure de France », septembre 1901, p. 659-699. Texte sur Gallica
    • Leconte de Lisle sous la seconde République et sous l'Empire, « Mercure de France », octobre 1901, p. 54-98. Texte sur Gallica ;
    • Leconte de Lisle, 1870-1871, la fin de sa vie, « Mercure de France », novembre 1901, p. 400-435. Texte sur Gallica.
    • Sur les romances inédites de Leconte de Lisle, L'Hermitage, octobre 1901, p. 289-307.
    • Les Poèmes socialistes de Leconte de Lisle de 1845 à 1848, « Revue socialiste », no 203, novembre 1901, p. 563-574. Texte sur Gallica
    • L'Idéal socialiste de Leconte de Lisle, « Revue socialiste », no 205, janvier 1902, p. 36-49. Texte sur Gallica
    • Leconte de Lisle et son pays, Humanité nouvelle, septembre-octobre 1903, p. 501-519 et 599-610.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Benjamin Cazemage, La Vie et l'œuvre de Marius-Ary Leblond, éditions Notre-Dame, Nîmes, 1969.
  • Jean-François Reverzy, Marius-Ary Leblond et Leconte de Lisle : une écriture fraternelle au centre de l'union française et républicaine, postface de Leconte de Lisle, essai sur le Génie créole, Grand Océan, Saint-Denis, 1995, p. 373-382.
  • Catherine Fournier, Marius-Ary Leblond, écrivains et critiques d'art, l'Harmattan, 2001.