Maria Dalle Donne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maria Dalle Donne
Maria Dalle Donne.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
BologneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Maria Dalle Donne, née le à Roncastaldo et morte à Bologne le , est un médecin italien et une cadre de l'université de Bologne. Elle est la première femme titulaire d'un doctorat en médecine en Italie, et la deuxième femme à devenir membre de l'Ordine dei Benedettini Accademici Pensionati.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maria Dalle Donne naît dans une famille de paysans à Roncastaldo, village proche de Bologne. Instruite par son oncle qui lui reconnaît du talent[1], elle est ensuite encouragée à faire des études de médecine à l'université de Bologne. En 1799, elle présente et soutient sa thèse de doctorat avec mention (maxima cum laude), ce qui fait d'elle la première femme docteur en médecine de son pays.

En 1800, elle publie trois articles scientifiques. Le premier, portant sur l'anatomie et la physiologie, consiste à l'examen d'un travail effectué sur la reproduction féminine, la fertilité, les malformations fœtales, et la circulation sanguine de l'utérus. Le deuxième article avance pour la première fois que les maladies de la fertilité de la femme devraient être classées en fonction de leurs symptômes. La troisième étude est centrée sur les sages-femmes et les soins aux nouveau-nés.

En 1829, elle devient la deuxième femme à être intronisée à l'Ordine dei Benedettini Accademici Pensionati, académie de sciences fondée par Benoît XIV en 1745. Elle reçoit le titre d'« académicienne » et succède au fauteuil laissé vacant par Laura Bassi. En 1832, Maria Dalle Donne devient directrice du département d'obstétrique à l'université de Bologne.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en) Laura Lynn Windsor, Women in Medicine: An Encyclopedia, ABC Clio, (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]