Maria Bartola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maria Bartola est une femme aztèque du XVIe siècle reconnue comme le premier historien de Mexico[1].

Ornement aztèque en or, du XVIe siècle, palais de Cortes, Cuernavaca, Mexico

Biographie[modifier | modifier le code]

Moctezuma II, souverain de la Triple Alliance (Empire Aztèque) avant l'arrivée des conquistadors espagnols, avait un frère nommé Cuitláhuac. Lorsque Moctezuma II a été tué dans les combats contre Hernán Cortés, Cuitláhuac est devenu son successeur. Cuitláhuac est mort très vite. Sa fille Maria Bartola, alors baptisée par les Espagnols, a vécu la période violente du siège de Tenochtitlan, la capitale aztèque[2].

Elle a commencé à écrire une histoire de son temps à partir des combats dont elle a été témoin, parfois à partir du champ de bataille lui-même. Ses écrits ont été pour partie brulés par les Espagnols. C'est grâce à l'historien Fernando de Alva Cortés Ixtlilxochitl que nous connaissons son travail et son existence[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gugliotta 1989, p. 37.
  2. a et b León 2001, p. 242–243.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]