Maravédis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le maravédis (du castillan maravedí) était le nom de plusieurs monnaies des royaumes chrétiens ibériques entre le XIIe siècle et le XIVe siècle et ensuite une unité de compte monétaire en Espagne jusqu'au XIXe siècle.

  • Prononciation : ma-ra-vé-di
  • Étymologie : Provenç. marabeti, maraboti ; catal. maravedis ; espagn. et portug. maravedi ; de l'arabe marabetin ( 2nd a long)(المرابطون) ; les marabetins, ou marabouts, ou Almoravides sont des Berbères qui ont régné en Espagne (au XIe et XIIe siècle), et qui ont donné leur nom à une monnaie.

Petite monnaie espagnole de cuivre qui vaut un peu plus de l'ancien denier de France ; c'est la monnaie de compte dans les finances, comme dans le commerce. Trente-quatre maravédis font un réal d'argent.

À l'origine, les maravédis étaient des monnaies d'or et d'argent. Mais à partir du XVe siècle, le mot ne sert plus qu'à désigner des monnaies de cuivre et comme unité de compte.

Les seuls maravédis d'or dont l'inscription était en arabe ont été battus sur le règne de Alphonse VIII.

Marévédis d'argent[modifier | modifier le code]

Ancienne monnaie d'or réelle, le maravedis était devenu au XIIIe siècle une monnaie d'argent. A la fin du XVe siècle, il était monnaie de compte ; pendant tout le XVIe siècle, il sert de commune mesure dans l'évaluation des espèces d'or et d'argent. Lorsque les Rois catholiques, en 1497, reconstituèrent leur monnaie, ils statuèrent que le nouveau ducat d'or, l'excelente de la granada, serait émis à l'équivalence de 375 maravedis et leur monnaie d'argent, le real, à celle de 34 maravedis. Ce dernier cours ne varia pas pendant plus d'un siècle ; et comme, de 1497 à 1642, pendant toute la période de la prépondérance espagnole en Europe, le réal conserva sa valeur intrinsèque (il était de 67 au marc, et au titre de 11 deniers 4 grains, soit 930/1000e ; le marc de Castille équivalant à 230 gr., il pesait donc 3 gr. 43 et représentait, au titre de 930 millièmes, 3 gr. 19 de fin) — le maravédis, pendant 145 ans, fut l'équivalent de la même quantité infime d'argent pur ; avant-guerre, on l'exprimait par le chiffre de 2 centimes. Par contre, le maravedis ne demeura pas, au cours de cette même période, l'équivalent de la même quantité d'or ; car, si l'Espagne, maîtresse des plus riches mines de métal blanc du monde, put maintenir à sa monnaie d'argent une fixité qu'on ne trouve dans aucun pays à la même époque, il n'en alla pas de même de sa monnaie d'or[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Febvre Lucien. L'afflux des métaux d'Amérique et les prix à Seville : un article fait, une enquête à faire. In: Annales d'histoire économique et sociale. 2e année, N. 5, 1930. pp. 68-80.Consulté le 27 juin 2015