Makhluf al-Balbali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Maghreb
Cet article est une ébauche concernant le Maghreb.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (décembre 2010).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes.

Makhluf ibn `Alî ibn Salih al-Balbālī (en arabe, مخلوف بن علي بن صالح البلبالي) ( - après 1533) était un érudit musulman du Nord et de l'Ouest de l'Afrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est venu de l'oasis de Tabelbala. Après avoir passé sa jeunesse dans le commerce, il a étudié à Oualata et au Maroc. Il s'est ensuite rendu en Afrique occidentale pour enseigner à Kano, Katsina, et Tombouctou. Enfin. il est rentré au Maroc pour enseigner à Marrakech.

A Marrakech, il tomba malade et retourna à Tabelbala o;u il mourut après l'an 940 H (1533-1534).

Parmi ses fatwas survivants est un jugement que les esclaves originaires de pays musulmans établis ont le droit à la liberté[1].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Arabic literature of Africa: the writings of Central Sudanic Africa, Volume 2, ed. John Hunwick and R. S. O'Fahey, Leiden : Brill (1995)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]