Maison Magis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maison Magis
20150117 liege049.JPG
Présentation
Destination initiale
Magasin et maison d'habitation
Destination actuelle
Magasin et maison d'habitation
Style
Architecte
Construction
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Province
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Liège
voir sur la carte de Liège
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg

La Maison Magis est une réalisation de style Art nouveau située à Liège en Belgique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est l'une des premières œuvres de l'architecte Victor Rogister, très prolifique dans la réalisation de maisons Art nouveau à Liège. Elle a été construite en 1902 pour J. Magis-Maréchal, commerçant.

Elle est reprise sur la liste du patrimoine immobilier classé de Liège depuis le 11 septembre 1990.

La façade de la maison Magis qui était en état de délabrement a été complètement rénovée en 2013.

Situation[modifier | modifier le code]

Cette maison se trouve dans le centre de Liège au no 100 de la rue Saint-Gilles, une artère commerçante de la ville.

Description[modifier | modifier le code]

Sgraffites et sculpture de la Maison Magis

Ce petit immeuble d'une largeur de 3,5 mètres compte une seule travée et trois niveaux.

Le rez-de-chaussée à vocation commerciale est constitué d'une porte d'entrée surmontée d'une baie d'imposte et d'une vitrine ornées dans leur partie supérieure d'un encadrement de boiseries en courbes propres au style Art nouveau. Le matériau utilisé est la pierre de taille. Au-dessus de la vitrine, se trouve une poutre en fer décorée de quatre petites fleurs stylisées.

Les deux étages se caractérisent par la présence d'un oriel en bois qui court sur les deux niveaux. La base de l'oriel est occupée par un sgraffite à motif floral (roses de couleur blanche sur fond gris). Des petits bois et des verres américains agrémentent la partie supérieure de chaque niveau. Au sommet de l'oriel, on peut voir une sculpture de tête d'enfant casqué. Les deux étages du bâtiment sont construits en brique blanche avec parement de pierre de taille autour de l'oriel.

Au-dessus du second étage, trois sgraffites se complètent pour traverser la façade. Les deux extérieurs représentent deux hiboux dorés. Celui du centre, tout en longueur, dessine un rameau de marronnier avec ses feuilles et ses bogues[1].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]