Magistra Hersend

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hersend.
Magistra Hersend
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Conflit

Maîtresse Hersend ou Magistra Hersend ou Magistra Hersend Physica (floruit 1249-1259, Paris) est une chirurgienne qui a accompagné le roi Louis IX de France à la septième croisade en 1249. C'est l'une des deux femmes que l'Histoire a retenues comme chirurgiennes royales[1].

En plus de prendre soin du roi, elle a la charge de la reine et des femmes parmi les civils qui suivaient l'armée. Dans la ville d'Acre, elle reçoit une pension à vie du roi de 12 pence par jour pour ses services. Plus tard, elle épouse Jacques, un apothicaire du roi[2],[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Les mires sont au début à Paris très peu nombreux et, semble-t-il, non diplômés[réf. nécessaire]. Il existait des femmes médecin dès le Moyen Âge. Des miresses ou mirgesses ou meiresses, exercent la médecine illégalement à Paris, sans études et sans diplôme, d'autres en revanche sont très connues, comme Maîtresse Hersend, physicienne du roi saint Louis[4]. Isabelle, rue de Frépillon, Isabieau, Héloïse, Marie, rue de Lourcinne, Phelippe, Ameline la miresse que Boileau a recensée dans les métiers de Paris en 1300[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Renate Blumenfeld-Kosinski: Not of woman born: representations of caesarean birth in medieval and Renaissance culture Cornell University Press, 1990
  2. (en) Anne Echols et Williams, An annotated index of medieval women, Markus Wiener, (ISBN 0-910129-27-4, lire en ligne), « Hersend (of France) »
  3. « Did women in the middle ages have "professions"? », Yahoo Answers, (consulté le 20 octobre 2011)
  4. Marcel Baudoin, Les Miresses ou femmes médecin de France.. Gazette médicale de Paris, 1er juin 1901.
  5. Statistique médicale de Paris au commencement du quatorzième siècle La Revue médico-chirurgicale de Paris

Voir aussi[modifier | modifier le code]