Magistra Hersend

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hersend.
Magistra Hersend
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Conflit

Maîtresse Hersend ou Magistra Hersend ou Magistra Hersend Physica (floruit 1249-1259, Paris) est une chirurgienne qui a accompagné le roi Louis IX de France à la septième croisade en 1249. C'est l'une des deux femmes que l'Histoire a retenues comme chirurgiennes royales[1].

En plus de prendre soin du roi, elle a la charge de la reine et des femmes parmi les civils qui suivaient l'armée. Dans la ville d'Acre, elle reçoit une pension à vie du roi de 12 pence par jour pour ses services. Plus tard, elle épouse Jacques, un apothicaire du roi[2],[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Les mires sont au début à Paris très peu nombreux et, semble-t-il, non diplômés[réf. nécessaire]. Il existait des femmes médecin dès le Moyen Âge. Des miresses ou mirgesses ou meiresses, exercent la médecine illégalement à Paris, sans études et sans diplôme, d'autres en revanche sont très connues, comme Maîtresse Hersend, physicienne du roi saint Louis[4]. Isabelle, rue de Frépillon, Isabieau, Héloïse, Marie, rue de Lourcinne, Phelippe, Ameline la miresse que Boileau a recensée dans les métiers de Paris en 1300[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Renate Blumenfeld-Kosinski: Not of woman born: representations of caesarean birth in medieval and Renaissance culture Cornell University Press, 1990
  2. (en) Anne Echols et Williams, An annotated index of medieval women, Markus Wiener, (ISBN 0-910129-27-4, lire en ligne), « Hersend (of France) »
  3. « Did women in the middle ages have "professions"? », Yahoo Answers, (consulté le 20 octobre 2011)
  4. Marcel Baudoin, Les Miresses ou femmes médecin de France.. Gazette médicale de Paris, 1° juin 1901.
  5. Statistique médicale de Paris au commencement du quatorzième siècle La Revue médico-chirurgicale de Paris

Voir aussi[modifier | modifier le code]