MV Dania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Dania.

MV Dania

Autres noms Dania (1965-1976)
Kviksholm (1976-1981)
Rodriguez (1981-1987)
Dania (1987-2002)
Type cargo polyvalent puis navire bétailler
Histoire
Chantier naval Hatlo Verksted SA (Ulsteinvik)
Lancement
Statut sabordé le au large de Mombasa
Caractéristiques techniques
Longueur 75,57 m
Maître-bau 10,62 m
Tirant d'eau 3,81 m
Port en lourd 310 tpl
Tonnage 495 tjb
Propulsion MAK diesel 4 temps à 8 cylindres
Puissance 1 400 ch
Carrière
Armateur Nieuwe Kustvaart Mij NV Drapeau : Pays-Bas
Simon Mokster Drapeau : Norvège
Mascareigne Shipping & Trading Co. Ltd. Drapeau : Maurice
Columbus Inc. Drapeau : Honduras
Spanfreight Shipping Ltd.Drapeau : Kenya
Port d'attache Amsterdam (Dania)
Stavanger (Kviksholm)
Port Louis (Rodriguez)
San Lorenzo (Honduras) puis Mombasa (Dania)
Indicatif PNDG
IMO 6517146
Localisation
Coordonnées 4° 00′ 48″ sud, 39° 45′ 23″ est

Géolocalisation sur la carte : Kenya

(Voir situation sur carte : Kenya)
MV Dania
MV Dania

Le MV Dania est un ancien navire de charge qui a été sabordé au large de Mombasa au Kenya afin de servir de récif artificiel.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bateau est construit en 1965 dans le chantier naval d'Ulsteinvik en Norvège et immatriculé à Amsterdam par Nieuwe Kustvaart Mij Naamloze Vennootschap. C'est alors un cargo polyvalent qui navigue principalement sur la mer du Nord et la Mer Baltique. En 1969, il est impliqué dans un éperonnage et doit être réparé à Copenhague.

En , il est vendu à l'armateur norvégien Simon Mokster et prend le nom de Kviksholm avant d'être de nouveau vendu en à l'armateur mauricien Mascareigne Shipping and Trading Company Limited et d'être rebaptisé Rodriguez. Il est alors transformé en navire bétailler pour faire la navette entre l'Afrique du Sud, le Mozambique et l'île Maurice[1].

En 1987, il est acheté par l'armateur Columbus Incorporated. Immatriculé à San Lorenzo au Honduras, il reprend son nom initial de Dania et continue de naviguer le long des côtes africaines de l'océan Indien et sur le golfe Persique. Enfin, en 1997, son dernier armateur est Spanfreight Shipping Limited de Mombasa.

En 2001, le navire est désaffecté, notamment du fait du déclin du trafic international de bétail vivant dans la région pour les embarcations de ce tonnage. Promis au démantelement en Inde, il est finalement racheté par l'entreprise de plongée sous-marine Buccaneer Diving[1], qui le fait préparer et décontaminer à Mombasa avant de le saborder au large du récif corallien de Leven, par trente mètres de fond, le , avec l'accord du Kenya Wildlife Service[2].

L'épave est désormais un récif artificiel habité par une biodiversité importante, et l'une des épaves sous-marines les plus réputées de la côte est-africaine pour la plongée sous-marine[2].

Caractéristiques de l'épave[modifier | modifier le code]

L'épave est située à 1,5 km du « cap Iwetine » (ras Iwetine) à Bamburi, soit à 10 min en bateau à moteur. Ses coordonnées géographique sont 4° 01′ 04″ S, 39° 46′ 28″ E[3]. Elle repose sur un fond sableux à 30 m de fond, les éléments les plus hauts culminant à −12 m[4]. L'épave est très dégagée et relativement sécurisée ; elle est marquée en surface par plusieurs bouées, qui servent également à l'ancrage des bateaux de plongée.

La colonisation de l'épave par les espèces marines a été excellente, et celle-ci héberge désormais de multiples espèces de coraux et d'éponges, et on y croise de nombreux mérous, barracudas, murènes, poissons-perroquets, labres, poissons de verre, platax et bien d'autres espèces tropicales[5].

Buccaneer Diving estime le niveau de difficulté de cette plongée à « Advanced + »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir la notice sur le site Buccaneer Diving.
  2. a et b Voir l'article et la vidéo sur le site DiveProAfrica.
  3. (en) « Mombasa », Atlas, sur diveseven.com, (consulté le 11 octobre 2013) : « Localisation de l'épave du MV Dania »
  4. a et b Voir la fiche de l'épave sur le site BuccaneerDiving.com.
  5. Voir la notice sur le site TropicalDivingKenya.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) n.c., « Dania », Koninklijke-Nederlandshe-Stoomboot-Maatschappij,‎ , p. 1-34 (lire en ligne [[doc]])

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Kevin Patience, « MV Dania (+2002) » [html], Épaves, sur wrecksite.eu, (consulté le 25 mars 2014)