MI1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le MI1, British (Army) Military Intelligence, Section 1 est un service de renseignements du War Office (ministère de la Guerre), section du British Directorate of Military Intelligence de l'armée de terre, créé pendant la Première Guerre mondiale.

Composition du MI1[modifier | modifier le code]

Pendant la Grande Guerre, le MI1 est divisé en plusieurs sous-sections :

  • MI1a : Diffusion des compte-rendus, archivage de renseignement ;
  • MI1b : Interception et cryptanalyse[1] ;
  • MI1c : Secret Intelligence Service (SIS)
  • MI1d : Sécurité des Transmissions
  • MI1e : Télégraphie Sans Fil
  • MI1f : Personnel et finance ;
  • MI1g : Sécurité, déception et contre-espionnage.

Le MI1b comprend un bureau C&C (codes et chiffres)[2].

En 1919, le MI1b et la Room 40 (NID25) de la Royal Navy fusionnent en un service inter-armées, le Government Code and Cypher School (GC&CS)[2],[3], futur Government Communications Headquarters (GCHQ) de Cheltenham.

Oliver Strachey est au MI1 en 1914-18. Muté, il sert au GC&CS en 1939-45. John Tiltman est détaché au MI1 peu avant la fusion avec Room 40.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Nigel West, « Historical Dictionary of Signals Intelligence », sur Google Books (consulté le 3 septembre 2013)
  2. a et b Gannon 2011
  3. Erskine et Smith 2011, p. 14

Notes[modifier | modifier le code]

  • (en)« What happened to MI1 - MI4 ? », sur www.mi5.gov.uk (consulté le 3 septembre 2013)
  • (en) Ralph Erskine et Michael Smith (journaliste), The Bletchley Park Codebreakers, Biteback Publishing Ltd,‎ (ISBN 978-1-84954-078-0) - Updated and extended version of Action This Day: From Breaking of the Enigma Code to the Birth of the Modern Computer Bantam Press 2001
  • (en) Paul Gannon, Inside Room 40: The Codebreakers of World War I, Ian Allen Publishing,‎ (ISBN 978-0-7110-3408-2)

Source[modifier | modifier le code]