Médecin-biologiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Médecin-biologiste
Secteur d'activité
Laboratoire d'analyses médicales de ville ou dans un hôpital public
Compétences requises
Hémobiologie, Hémostase-Coagulation, Immunologie, Biochimie, Hormonologie, Métaboloses, Bactériologie, Mycologie, Parasitologie, Virologie, Transfusiologie, Biologie de la Reproduction
Niveau de formation
4 ans d'internat après la Faculté de médecine
Professions voisines
Pharmacien biologiste et Anatomo-pathologiste
Codes
ROME (France)
J1201

Le terme médecin biologiste s'applique au médecin spécialisé en biologie médicale ou médecine de laboratoire.

Dans les pays anglo-saxons, on l'appelle « clinical pathologist ».

Fonction[modifier | modifier le code]

Article détaillé : biologie médicale.

Formation[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Les études de médecine en France permettent entre autres la formation d'un biologiste médical, au bout d'une formation durant dix ans au total. Ce sont des études hospitalo-universitaires, qui comportent six ans de tronc commun avec les études des autres spécialités médicales. Passée cette période, l'étudiant passe les épreuves classantes nationales, puis s'oriente vers le diplôme d'études spécialisées de biologie médicale. L'étudiant devient alors un interne et doit effectuer un cursus de quatre ans associant formation pratique (stage) et théorique (cours). Ces quatre ans sont regroupés en deux parties de deux ans, dites formation de niveau 1 et formation de niveau 2.

Le niveau 1 constitue une formation commune, basée sur les cinq spécialités suivantes de biologie médicale[1] :

  • la bactériologie et la virologie ;
  • la biochimie ;
  • l'hématologie ;
  • l'immunologie ;
  • la parasitologie et la mycologie.

Le niveau 2 comporte deux options possibles : biologie polyvalente ou biologie spécialisée. Cette dernière peut concerner[1] :

  • la bactériologie, la virologie et l'hygiène hospitalière ;
  • la biochimie ;
  • la biologie de la reproduction ;
  • la génétique ;
  • l'hématologie ;
  • l'immunologie ;
  • la parasitologie-mycologie et les risques environnementaux ;
  • la pharmacologie-toxicologie ;
  • la thérapie cellulaire et la thérapie génique.

Dans les autres pays[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ministère de l'éducation nationale, Bulletin officiel du no 32 du 4 septembre 2003 : Objectifs pédagogiques et liste des spécialités biologiques du diplôme d’études spécialisées de biologie médicale lire en ligne