Lydie Jean-Dit-Pannel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lydie Jean-Dit-Pannel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Lydie Jean-Dit-Pannel est une artiste plasticienne française née le à Montbéliard. Elle vit et travaille entre Dijon et Malakoff et enseigne à l'École nationale supérieure d'art de Dijon depuis 2012. Elle questionne l’image depuis les années 1980 au travers de projets au long cours[1]. Elle utilise la vidéo, la photographie, la performance, l’installation, le tatouage et le texte dans son travail[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Très sensibilisée aux atteintes que l’homme porte à la planète elle produit des œuvres importantes liées à la disparition du papillon Monarque ou à la dissémination nucléaire. Depuis 2004, elle se fait tatouer lors de chacun de ses voyages un papillon monarque femelle[3]. Elle met en scène pour cela l’abandon d’une Psyché contemporaine, échouée sur les sites nucléaires et/ou toxiques à travers le monde, figée nue, face contre terre, terrassée[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel KARLIN, « Lydie Jean-Dit-Pannel, 28 ans. Jeune réalisateur, vidéo-artiste et caissière du Colisée de Montbéliard. Vidéo et débats. », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. BARATTOLODIBIGLIE, « LYDIE JEAN-DIT-PANNEL /// Anyway, Anyhow, Anywhere », sur Julie Crenn, (consulté le 28 avril 2019).
  3. « Lydie Jean-Dit-Pannel, artiste papillonnante », lemonde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 avril 2019).
  4. « L'art militant est-il inutile ? L'exemple de l'exposition “Fukushima Mon Amour” », sur Télérama (consulté le 2 janvier 2021)
  5. « Lydie Jean-Dit-Pannel : L'insurrection de Psyché | Centre Pompidou Metz », sur www.centrepompidou-metz.fr (consulté le 2 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]