Luigi Giglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Luigi Giglio
Moneta lilio moltopiccola.JPG
Portrait apocryphe de Luigi Lilio gravé à l'occasion du jubilé des 500 ans de sa naissance, d'après Elio Malena.
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
CiròVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Aloysius LiliusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Religion

Luigi Giglio, ou Luigi Lilio[1], ou encore, de son nom latin, Aloysius Lilius, né à Psycròn (aujourd'hui Cirò) en Calabre (province de Crotone) vers 1510, mort avant 1576, sans doute à Rome, était un médecin et un astronome italien, connu comme le pionnier de la réforme du calendrier grégorien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme le montre la difficulté à cerner les bornes de son existence, sa biographie n'est connue que par quelques passages de ses écrits.

Il naquit dans une famille de condition modeste. Il étudia la médecine à Naples, et y entra au service du comte de Carafa.

Il commença à enseigner à l'université de Pérouse en 1552.

Avec son frère Antonio[2], il fut l'un des concepteurs de la réforme du calendrier, promulguée par le pape Grégoire XIII en 1582 (bulle Inter gravissimas). Ses études sur cette question furent publiées en 1577 sous le titre de Compendium novae rationis restituendi kalendarium. Elles conduisirent, après examen par la commission apostolique et quelques corrections proposées par le jésuite Christophorus Clavius, au système actuellement en vigueur.

François Viète critiqua longuement l'interprétation que Clavius fit des travaux de Giglio[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cesare Preti, « Giglio, Luigi », dans Dizionario biografico degli Italiani
  • Giulio Armolo, Papi - Astronomi - Epatte, Luigi Giglio, Naples,
  • Jacques Dutka, « On the gregorian revision of the Julian Calendar », Mathematical Intelligencer, no 1,‎ (lire en ligne) (avec un portrait de Lilius)
  • August Ziggelaar et G.V. Coyne, M.A. Hoskin, O. Pedersen (dir.), Gregorian Reform of the Calendar: Proceedings of the Vatican conference to commemorate its 400th anniversary, citta del vaticano, Specola Vaticana, (lire en ligne), « The papal bull of 1582 promulgating a reform of the calendar », p. 206.

Hommages[modifier | modifier le code]

  • En hommage à l'œuvre de ce savant, on a donné son nom (sous la forme latinisée : Lilius) à un cratère de la Lune.
  • La Calabre a déclaré le 21 mars Giornata del Calendario in memoria di Luigi Lilio (journée du calendrier en mémoire de Luigi Lilio).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le dictionnaire biographique Treccani a « Giglio, Luigi », mais l'encyclopédie Treccani a « Lìlio, Luigi ».
  2. C'est Antonio qui est représenté, offrant un ouvrage au pape, dans le bas-relief consacré à Grégoire XIII à la basilique Saint-Pierre. En effet, Luigi était déjà mort.
  3. (la) Adversus Christophorum Clavium explicatio sur Google Livres

Liens externes[modifier | modifier le code]