Ludwig Heinrich von Nicolay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolay.
Ludwig Heinrich von Nicolay
Ludwig Heinrich von Nicolai.jpg

Ludwig Heinrich von Nicolay peint par Johann Baptist von Lampi

Biographie
Naissance
Décès
Activités
Famille
Enfant
Paul von Nicolay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

Ludwig Heinrich von Nicolay (1737-1820) (après être devenu sujet russe : Андрей Львович) était un poète du Siècle des Lumières[1], bibliothécaire, précepteur et secrétaire particulier de l'empereur Paul Ier de Russie et président de l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ludwig Heinrich von Nicolay, âgé de 80 ans

Ludwing Heinrich von Nicolay naquit en 1707 à Strasbourg. Il est le fils de Christian Ludwig Nicolay (1707-1763), référendaire aux Archives de Strasbourg, membre du Conseil des XIII (1759-1763) et administrateur de la cité libre impériale.

Ludwing Heinrich fréquenta dans sa jeunesse les encyclopédistes à Paris[2]. Il devint le secrétaire privé du Prince Dimitri Mikhailovitch Golitsyn, ambassadeur de Russie à Vienne, puis le précepteur du comte Alexeï Kirillovitch Razoumovsky, fils aîné du maréchal Kirill Razoumovsky, qui deviendra plus tard ministre de l’instruction publique (1810-1816). En 1769, Nicolay devint précepteur du Grand-Duc Paul, qui, une fois devenu Paul Ier, le prit comme secrétaire particulier. Il fut également président de l’académie des sciences de Saint Pétersbourg(1798-1803).

Il créa avec son ami Franz Hermann La Fermière (1737-1796), ancien compagnon d’étude à Strasbourg devenu lecteur et bibliothécaire de Paul Ier et responsable du théâtre de la Cour, une bibliothèque de neuf mille volumes, dite la « bibliothèque des deux amis ». Diderot qui les rencontra à Paris en 1761 parle ainsi de ses « deux petits Allemands » : « Je n’ai jamais rien vu qui m’ait autant surpris, autant touché que l’amitié de M. de la Fermière et de M. de Nicolaï. Pas la moindre prétention personnelle. L’un n’interrompant jamais l’autre ; bien mieux encore, pressé de se recommander ou de se faire valoir à son désavantage. Il est certain que ce sont d’honnêtes gens, d’un goût et d’une délicatesse de sentiment peu commune. Je ne sais lequel j’aurais aimé le plus. M. de la Fermière a du jugement, de la raison, de la fermeté. M. de Nicolaï, lui, a reçu de la sensibilité et de la douceur. Ils ont tous deux de l’urbanité et des connaissances. »[3]

En 1782, le nom de von Nicolay lui fut conféré par l’empereur Joseph II. Il reçut le titre de baron de Paul Ier.

Il mourut en 1820 dans son domaine de Monrepos[4], situé à la frontière entre la Russie et la Finlande.

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • Elegien und Briefe. Strasbourg 1760
  • Verse und Prosa. Bâle 1773
  • Vermischte Gedichte. Berlin 1778-1786
  • Vermischte Gedichte und prosaische Schriften. Berlin 1792-1810
  • Theatralische Werke. Königsberg 1811
  • Poetische Werke. Vienne 1817

Descendance[modifier | modifier le code]

De son mariage avec Jeanne Marguerite Poggenpohl (1738-1820), Ludwing Heinrich von Nicolay eut un fils, Pavel von Nicolay (1777-1866), ambassadeur de Russie à Londres, Copenhague et Stockholm.

Pavel von Nicolay épousa Alexandrine Simplicie, princesse de Broglie-Revel (1787-1824), petite-fille du maréchal Victor-François de Broglie, 2nd duc de Broglie, avec qui il eut entre autres enfants: Alexandre Pavlovitch von Nicolay (1821-1899) qui fut ministre de l'éducation de l'Empire russe de 1881 à 1882. Une de ses filles, Alexandrine Catherine Henriette (1814-1886) épousa le général Adrien Gabriel Gaudin de Villaine (1800-1876).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ludwig Heinrich Von Nicolay (1737-1820) as an Exponent of Neo-classicism, Edmund Heier, Bouvier, 1981.
  2. L.H. Nicolay (1737-1820) and His Contemporaries, Edmund Heier, University of Waterloo, 1965
  3. Lettre du 6 septembre 1768 à Falconnet
  4. http://www.parkmonrepos.org/node/252

Liens externes[modifier | modifier le code]