Lucien Mallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mallet.
Lucien Mallet
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession MédecinVoir et modifier les données sur Wikidata

Lucien Mallet (1885-1981) est un des premiers radiologues et radiothérapeutes français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il collabore, en 1921, avec le docteur Robert Proust, chirurgien à l'hôpital Tenon (Paris), pour le traitement par curiethérapie des maladies cancéreuses.

Il décrit en 1926 une émission, dans l'eau et des substances organiques soumises à un rayonnement gamma, de lumière de faible longueur d'onde. Il montre en 1928 que le spectre ainsi émis est continu. Faute de moyens, il est contraint d'interrompre ses travaux après 1929. Les russes Sergey Vavilov et Pavel Čerenkov étudient à leur tour le phénomène quelques années plus tard, et deux physiciens soviétiques, Ilja Frank et Igor Tamm, parviennent à le décrire classiquement et obtiennent en 1958 le Prix Nobel de physique avec Pavel Čerenkov «pour la découverte de l'interprétation de l'effet Čerenkov». Les travaux de Lucien Mallet sont alors reconnus par les sociétés savantes en France[1] et par le Comité Nobel.

Pour lui rendre hommage, le centre de radiothérapie de Laval en Mayenne porte son nom depuis 1995[2].

Prix Lucien Mallet[modifier | modifier le code]

Le Prix Lucien Mallet est créé en 1982 à l'initiative de son épouse[3]. Chaque année, il récompense un radiothérapeute français « dont les travaux et les découvertes auront contribué aux progrès des techniques pour le soulagement ou la guérison des tumeurs malignes». Il est organisé par la Société française de radiothérapie oncologique sous l’égide de la Fondation de France.

Liste des lauréats et titres des leçons[modifier | modifier le code]

  • 1985
    • Pr Jean-Marc Cosset : Bilan clinique et traitement des cancers du col utéri
    • Pr Jean Jacques Mazeron : Bilan clinique et traitement des cancers de la vessie
  • 1986
    • Martin Housset : Bilan clinique et traitement d’un cancer du sein classé T2
    • Pr Guy Kantor : Bilan clinique et traitement des cancers du testicule non Séminomateux
  • 1987
    • Elie Calitchi : Bilan et traitement des cancers de la prostate apparemment non métastasés
    • François Reboul : Bilan et traitement des cancers du col de l’utérus stade II
  • 1988
    • Denis Langlois : Le suivi post thérapeutique des cancéreux
    • Françoise Pene : Indication thérapeutiques dans les cancers du sein
  • 1989
    • Alain Noel : Dosimétrie in vivo en radiothérapie    
  • 1990
    • Emmanuel Toubol : Radiosensibilisation : principes, applications et perspectives
    • Pr Jean-Louis Habrand : Fractionnement, radiosensibilité et radiocurabilité des tumeurssolides
  • 1991
    • Laurent Schwatz : le suivi post-thérapeutique des cancéreux
    • Pr Christophe Hennequin : Le modèle linéaire quadratique en radiobiologie générale
  • 1992
    • Dimitri Lefkopoulos : Maîtrise de la qualité en radiothérapie
    • Pr Françoise Mornex : Radiothérapie des cancers de la prostate
    • Pr Eric Lartigau : Marqueurs tumoraux
  • 1993
    • Marcel Ricard : Radioprotection des personnels hospitaliers
    • Pr Philippe Maingon : La médecine prédictive en cancérologie
  • 1994
    • Jacques Balosso : Les facteurs prédictifs en cancérologie
    • Bernard Dubray : L’imagerie en radiothérapie
  • 1995
    • Laurent Chauveinc : Radiothérapie des métastases
    • Jean-Noël Foulquier : Dossier informatisé en cancérologie
  • 1996
    • Dr Jean-Marc Simon : Traitements des métastases osseuses
    • France Wallet : Apoptose
  • 1999
    • Pr Renaud De Crevoisier : Réirradiation de rattrapage en cancérologie
    • Jean-Yves Giraud : Dosimétrie in vivo en radiothérapie
  • 2006
    • Dr Alain Toledano[4] : Facteurs pronostiques des cancers localisées de la prostate                                                   
  • 2008 : Prix radioanatomie
    • Dr Etienne Martin : traitement d’un carcinome épidermoïde de l’amydale
  • 2009 : Prix radio-biologie
    • Dr Guillaume Vogin : Réparation de l’ADN et radiosensibilité : modèles et implications dans la radiocurabilité des tumeurs humaines
  • 2010 : Prix radio-physique
    • Dr Charles Dupin : Réalisation, intérêt et limites de l’IMRT dans le traitement des cancers des voies aéro digestives supérieures : comparaison avec la radiothérapie conformationnelle 3D.
  • 2011 : Prix de curiethérapie
    • Dr Anne-Sophie Baumann : La curiethérapie endo cavitaire utéro vaginale des cancers infiltrants du col utérin : Principe, technique et place dans la stratégie thérapeutique.
  • 2012 (ex aequo) : Prix radio-anatomie
    • Dr Sophie Haberer : Radio anatomie et cancer du rhino-pharynx, technique
    • Dr Antoine Braccini : d’acquisition, impact sur la prescription des doses d’irradiation, la protection des organes sains de voisinage et le contrôle tumoral.
  • 2013 : Prix radio-biologie           
    • Dr Sébastien Thureau : Modification du fractionnement de la radiothérapie externeD es cancers bronchiques non à petites cellules localisées non opérables ; justification radiobiologique ; impact sur le contrôle locorégional et la survie en fonction des modalités techniques d’irradiation (RTC-3D, ARCC, stéréotaxie).
  • 2014 : Prix radio-physique
    • Dr Idriss Troussier : Un carcinome épidermoïde du canal anal classé cT2 N2 M0, UST3N+ est traité par association chimio-radiothérapie concomitante exclusive par 5 FU et mitomycine. Une radiothérapie externe conformationnelle avec modulation de la fluence des Rx (RCMI) est proposée : réalisation, simulation, contourage, prescription de la dose, planification dosimétrique, contrôle de qualité selon la technique proposée : RCMI sur un mode statique augmenté, sur un mode dynamique, arcthérapie volumétrique modulée, tomothérapie hélicoïdale, avantages, inconvénients, selon la technique d’irradiation proposée, impact clinique.
  • 2015 : Prix curiethérapie
    • Dr Andres Huertas : Une femme de 35 ans présente un carcinome épidermoïde bien différencié de l’exocol utérin de 2,5 cm de diamètre sans extension ganglionnaire clinique lors du bilan d’extension radiologique pré thérapeutique. « Quelle est la place de la curiethérapie en fonction de la stratégie thérapeutique adoptée ? et décrire la planification de la curiethérapie tridimensionnelle guidée par l’image, la prescription des doses d’irradiations dans les volumes cibles à risque et les doses seuils aux tissus sains de voisinage en fonction de la stratégie thérapeutique adoptée et des débits de doses utilisés »
  • 2016 : Prix radio-anatomie
    • Dr Eivind Blais : Un patient de 50 ans encore en bon état général, OMS : 0-1, présente un carcinome épidermoïde moyennement différencié du 1/3 inférieur de l’œsophage avec une extension ganglionnaire radiologique et ultra sonographique des groupes 7 et 8 gauche. Le traitement proposé est une radio chimiothérapie concomitante. Radioanatomie des volumes anatomiques d’intérêt ; techniques d’acquisition de ces volumes, Intérêt sur la prescription des doses d’irradiation, la protection des organes sains de voisinage, la technique d'irradiation, et le contrôle tumoral locorégional

Références[modifier | modifier le code]

  1. Medailles Antoine Beclere
  2. Le Centre Mallet-Proux - historique, sur centre-malletproux.com (consulté le 12/07/2017)
  3. Fondation Lucien Mallet, sur fondationdefrance.org (consulté le 12/07/2017)
  4. Compte Rendu de l’Assemblée Générale, sur centre-antoine-beclere.org

Liens externes[modifier | modifier le code]