Louis Cartier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cartier.
Louis Cartier
Naissance
Décès
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Joailler, horloger, héritier de Cartier.
Famille
Cartier

Louis Joseph Cartier (1875-1942) est le petit-fils de Louis-François Cartier (fondateur de Cartier SA société française de luxe) et fils d'Alfred Cartier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille tenant une joaillerie-horlogerie, Louis Cartier rejoint son père au sein de la maison Cartier, en 1898. Cette date marque le début du développement à l'international de la marque (jusqu'en Inde, où des maharadjahs sont clients). Pendant que Louis seconde son père dans le magasin parisien, ses frères Jacques (en) et Pierre (en) ouvrent des succursales à Londres et à New York.

Il créé un studio de création dans l'entreprise et impose le platine (un métal plus dur que l'or et l'argent, compliqué à travailler mais plus léger à porter)[1].

Créations[modifier | modifier le code]

En 1904, Louis, avec l'aide de l'allemand Hans Wilsdorf (1881-1960), crée une montre à bracelet à son ami, l'aviateur Alberto Santos-Dumont, qui s'était plaint de la difficulté de regarder sa montre-gousset en plein vol. Ce modèle est commercialisé à partir de 1911 sous le nom de Santos[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a été marié une première fois et a divorcé. Il a une liaison avec Jeanne Toussaint, qu'il souhaite épouser, ce à quoi il renonce sous la pression de sa famille. Il la fait néanmoins entrer dans l'entreprise comme créatrice de bijoux et lui demande de lui succéder en 1933 à la tête de la direction artistique, date à laquelle il part vivre à Budapest avec sa nouvelle épouse, une aristocrate hongroise avec qui il s'est marié en 1924[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sylvie Yeu, « Croqueuse de diamants », Vanity Fair n°6, décembre 2013, pages 164-169.
  2. L’histoire de la marque Cartier de 1970 à 2011, Trenditude

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Louis-François Cartier.

Liens externes[modifier | modifier le code]