Louis-Victor Baillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis-Victor Baillot
Louis-Victor Baillot dans les années 1890 à Carisey. Il porte sa Légion d'honneur ainsi que sa médaille de Sainte-Hélène.
Louis-Victor Baillot dans les années 1890 à Carisey. Il porte sa Légion d'honneur ainsi que sa médaille de Sainte-Hélène.

Naissance
Percey
Décès (à 104 ans)
Carisey
Origine Drapeau de la France France
Grade Fusilier du 105e régiment d'infanterie
Années de service 1812-1815
Conflits Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Bataille de Waterloo
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Médaille de Sainte-Hélène

Louis-Victor Baillot, né le à Percey et mort le à Carisey, est un soldat des armées napoléoniennes, qui participa aux guerres napoléoniennes ; il est considéré comme le dernier survivant de la bataille de Waterloo[1],[2],[3],[4].

État de service[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Sa tombe à Carisey, porte la mention « Le dernier de Waterloo - Victor Baillot - Médaillé de Sainte-Hélène - Chevalier de la Légion d'Honneur - Mort à 105 ans »[3].
  • Une plaque est apposée sur sa maison à Carisey[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Baillot (Louis-V.) Fusilier -105e de ligne - Carisey (Yonne) », sur forumactif.fr.
  2. « Louis-Victor Baillot, le dernier survivant de Waterloo », site personnel sur le village de Cheny.
  3. a, b, c et d Jean-Pierre Bibet, « Louis-Victor Baillot, le dernier survivant de Waterloo. », sur histoire-empire.org, Librairie des deux empires, .
  4. Jean-François Bazin, Une Bourgogne si étrange, Rennes, Ouest-France, , 127 p. (ISBN 2-7373-3397-0), p. 112.
  5. « Bourgogne − 89−Yonne − 89/156 Baillot-4 », sur napoleon1er.org.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :