Louis-Victor Baillot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis-Victor Baillot
Louis-Victor Baillot dans les années 1890 à Carisey. Il porte sa Légion d'honneur ainsi que sa médaille de Sainte-Hélène.
Louis-Victor Baillot dans les années 1890 à Carisey. Il porte sa Légion d'honneur ainsi que sa médaille de Sainte-Hélène.

Naissance
Percey
Décès (à 104 ans)
Carisey
Origine Drapeau de la France France
Grade Fusilier du 105e régiment d'infanterie
Années de service 1812–1815
Conflits Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Bataille de Waterloo
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur
Médaille de Sainte-Hélène

Louis-Victor Baillot, né le à Percey et mort le à Carisey, est un soldat des armées napoléoniennes, qui participa aux guerres napoléoniennes ; il est considéré comme le dernier survivant de la bataille de Waterloo[1],[2],[3].

État de service[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Sa tombe à Carisey, porte la mention « Le dernier de Waterloo - Victor Baillot - Médaillé de Sainte-Hélène - Chevalier de la Légion d'Honneur - Mort à 105 ans »[3].
  • Une plaque est apposée sur sa maison à Carisey[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Baillot (Louis-V.) Fusilier -105e de ligne - Carisey (Yonne) », sur forumactif.fr.
  2. « Louis-Victor Baillot, le dernier survivant de Waterloo », site personnel sur le village de Cheny.
  3. a, b, c et d Jean-Pierre Bibet, « Louis-Victor Baillot, le dernier survivant de Waterloo. », sur histoire-empire.org, Librairie des deux empires,‎ .
  4. « Bourgogne − 89−Yonne − 89/156 Baillot-4 », sur napoleon1er.org.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :