Lou Tavano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lou Tavano
Naissance
Activité principale Chanteuse
Autrice-Compositrice
Genre musical Jazz, musique folk, Chanson
Labels L’UN L’UNE
Site officiel https://loutavanomusic.com

Lou Tavano est une chanteuse et autrice compositrice française, née en 1986[1]. Elle a des racines bretonnes par son père et italiennes par sa mère[2]. En 2020, elle est nominée aux Victoires du Jazz dans la catégorie artiste vocal [3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, batteur, l’inscrit à l’âge de 5 ans, en section piano, au Conservatoire de Montrouge.

En 2004, elle rejoint la Compagnie théâtrale « Le Magasin ».

En 2005, elle intègre l'American School of Modern Music[4]. Elle y rencontre Alexey Asantcheeff qui devient son pianiste et co-auteur/compositeur, puis au fil du temps son alter ego musical. Tous deux enregistrent un premier album autoproduit : « Meets Alexey Asantcheeff »[5].

Fin 2014, Siegfried "Siggi" Loch, fondateur du label allemand ACT, la remarque au Duc des Lombards. En janvier 2015, elle devient ACT Recording Artist. La sortie de l’album « For You »[6] un an plus tard, s’accompagne d’une tournée en France et à l’étranger qui démarre par un concert à la Cigale [7] en première partie d’Hiromi, puis au Café de la Danse[8] et à l’Olympia lors de la «You and the Night and the music», organisée par TSF Jazz[9], pour se terminer fin 2018 .

En 2018, Lou Tavano et Alexey Asantcheeff créent leur propre label : L’UN L’UNE, sur lequel ils publient leur troisième album en 2020 : « Uncertain Weather » [10]. Cet album est désigné par Jazz Magazine et TSF jazz comme « Choc Jazz Magazine » [11] et « Must TSF jazz »[12]. Durant 2 semaines, il est en tête des meilleures ventes Jazz-Blues de la FNAC[13]. La tournée qui s’ensuit est malheureusement interrompue par la crise du COVID. À défaut, dès mars 2020, des « live stream » sont organisés : Grands Boulevards Festival (TSF Jazz)[14], Ad Lib TV[15], Théâtre du Châtelet[16]. Une série de concerts donnés au Maroc en janvier de la même année leur donnent l'idée d'un projet de résidence sur place : « NEFSI, du souffle à la lumière »[17]. En 2021, Lou Tavano et Alexey Asantcheeff, lauréats de cet appel à création organisé par l’Institut français du Maroc, se consacrent à l’écriture et la réalisation de ce projet[18].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Lou Tavano "Meets Alexey Asantcheeff", 2012. Autoproduction.
  • Lou Tavano "For You", 2016. ACT/PIAS.

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Michaël Chéret "Manaverem", 2011.

Critiques[modifier | modifier le code]

  • Anne Chépeau, France Info : " Une voix hors du commun, profonde et à la fois fragile et puissante" [19].
  • Alex Dutilh, France Culture : Un jazz mâtiné d'influences personnelles qui ont à voir avec la musique symphonique, le chant lyrique, la folk ou la musique balinaise"[20].
  • André Manoukian, France Inter : Lou Tavano nous emmène vers des territoires sonores inouïs, illustrant la vision de l’artiste par Gilles Deleuze .../... un musicien digne de ce nom doit aller aux limites du son. Lou Tavano, au-delà des chanteuses de jazz, invente un nouveau son, jouant du velours de sa voix pour créer des textures qui s’étirent dans le temps et l’espace "[21].
  • Denis Desassis, Citizen Jazz : " les douceurs (trop?)sucrées de Lou Tavano ", à propos de sa prestation au Manu Jazz Club de Nançy[22].

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2018, elle rejoint l’équipe pédagogique de l’American School of Modern Music et crée sa classe de Stage Coaching[23].

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Musicbrainz, « «Lou Tavano », sur musicbrainz.org
  2. AFP avec Arnaud Quittelier, «Lou Tavano, Camille Bertault, Mélanie Dahan, des chanteuses qui s'éloignent des canons», sur rtbf.be,
  3. Victor Tribot Lespière, «Et les nommés pour les Victoires du jazz 2020 sont...», sur francemusic.fr,
  4. American School of Modern Music, « «Les anciens élèves », sur asmm.fr
  5. Lorraine Soliman, « Portrait«Le désir de "casser les barrières du jazz» », sur politis.fr,
  6. Fip, «For You», sur fip.fr,
  7. Delphine Habert, «Hiromi Trio Project à la Cigale», sur toutelaculture.com,
  8. Katia Touré, «Lou Tavano, le flow du superbe», sur jazzmagazine.com,
  9. Christian Grimauld, «You and the Night and the music– 12 Décembre 2016 – Olympia, Paris», sur couleurjazz.fr,
  10. Caroline Broué, «"Lou Tavano et un week-end cinéma», sur franceculture.fr,
  11. Yazid Kouloughli, «Lou Tavano, Uncertain Weather», sur jazzmagazine.com,
  12. Laurent Sapir, «Le meilleur du Jazz 2020», sur tsfjazz.com,
  13. Eric Delhaye, «Le jazz-folk plein d'espoir de Lou Tavano», sur telerama.fr,
  14. Thierry Fabre, «TSF Jazz lance le premier festival de jazz en streaming», sur challenges.fr,
  15. Annie Yanbekian, «Coronavirus : quand le jazz résiste et anticipe astucieusement le retour des concerts publics», sur francetvinfo.fr,
  16. Théâtre du Chatelet, «Lou Tavano», sur chatelet.com,
  17. Driss Lyakoubi, «Lou Tavano, une voix envoûtante en quête d’absolu», sur lematin.ma,
  18. Institut français du Maroc, «Résidences artistiques et culturelles de l'Institut français du Maroc», sur if-maroc.org
  19. Anne Chépeau, «La playlist franceinfo. Bob Marley, Lou Tavano et Gil Scott-Heron», sur https://www.francetvinfo.fr/,
  20. Alex Dutilh, «Lou Tavano sort du bois», sur francemusique.fr,
  21. André Manoukian, «"Uncertain Weather" de Lou Tavano : un album thérapeutique pour ceux qui l’ont fait et ceux qui l’écoutent», sur franceinter.fr,
  22. Denis Desassis, «Festen passe en force par la Lorraine», sur https://www.citizenjazz.com/,
  23. ASMM, «Stage Coaching», sur asmm.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]