Lorrie Moore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moore.
image illustrant  une femme de lettres image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une femme de lettres américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lorrie Moore
Description de l'image Lorrie Moore.JPG.
Nom de naissance Marie Lorena Moore
Naissance (60 ans)
Glens Falls, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

  • Des histoires pour rien
  • Déroutes
  • La Passerelle

Lorrie Moore, née le à Glens Falls dans l'État de New York, est un écrivain américain, principalement connu pour ses recueils de nouvelles, dont Des histoires pour rien (1985) et Déroutes (1998).

Biographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • Des histoires pour rien, Paris, trad. de Marie-Claire Pasquier, Éditions Payot & Rivages, coll. « Bibliothèque étrangère Rivages », , 197 p. (ISBN 978-2869302785)
    - rééd. Points, 2010 (ISBN 978-2757818183)
  • Vies cruelles, Paris, trad. d'Édith Soonckindt-Bielok, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages », , 257 p. (ISBN 978-2869304161)
  • Anagrammes, Paris, trad. d'Édith Soonckindt, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages poche », , 310 p. (ISBN 978-2869306462)
  • Que vont devenir les grenouilles?, Paris, trad. de Christelle Bonis, Éditions Payot & Rivages, coll. « Bibliothèque étrangère Rivages », , 191 p. (ISBN 978-2869309371)
  • Déroutes, Paris, trad. d'Annick Le Goyat, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages poche », , 332 p. (ISBN 978-2743610807)
    - rééd. Points, 2010 (ISBN 978-2757818190)
  • La Passerelle[1], Paris, trad. de Laetitia Devaux, Éditions de l'Olivier, coll. « Littérature étrangère », , 360 p. (ISBN 978-2879296753)
  • Merci pour l’invitation, Paris, trad. de Laetitia Devaux, Éditions de l'Olivier, coll. « Littérature étrangère », , 240 p. (ISBN 978-2-8236-0390-3)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Eyes Wide Open par Jonathan Lethem dans le New York Times du 27 août 2009.