Lolomis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lolomis
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Pop - Musiques du monde
Années actives depuis 2013
Site officiel https://www.lolomis.net/
Composition du groupe
Membres Romane Claudel-Ferragui (voix), Élodie Messmer (harpe, violon), Stelios Lazarou (flûtes), Louis Delignon (percussions)

Lolomis est un quartet de musique acoustique français d’inspiration traditionnelle, composé de Romane Claudel-Ferragui (voix), Élodie Messmer (harpe, violon), Stelios Lazarou (flûtes) et Louis Delignon (percussions). Les deux premiers disques du groupe publiés en France se rattachent à un courant pop rock avant-guardiste[1], le troisième s'oriente vers la musique électro[2].

Itinéraire musical[modifier | modifier le code]

De formations hétérogènes (jazz et improvisation, musiques classique et baroque, musiques traditionnelles), les quatre membres de Lolomis se rencontrent au conservatoire de Strasbourg et se découvrent une passion commune pour la musique des Balkans lors d’un voyage organisé par un professeur en Serbie et Bosnie[3].

D’une « approche exogène »[4] de la musique tzigane naît en 2014 un premier album, Balkan pulse, présenté par la chanteuse Romane Claudel-Ferragui comme de la « détraditionnalisation pop’n’roll des Balkans »[5]. Les dix titres de l’album sont interprétés sur scène en France et en Belgique : Lolomis est en particulier remarqué lors des festivals Les Primeurs de Massy en [3], ProPulse au Botanic de Bruxelles en février 2015 et les Vieilles Charrues à Carhaix en [6]. Balkan pulse est apprécié pour l’originalité et l’audace de ses combinaisons sonores, pour l’énergie revigorante qu’il dégage ainsi que pour l’intensité de l’interprétation parfois proche de la transe[5].

Un second album, Boukane, est publié en . Le groupe élargit la palette linguistique de ses influences en utilisant, outre le bosnien, le rrom et le roumain, l’allemand, le tamoul, le brésilien et le turc. Il se dégage aussi de la contrainte du répertoire en composant ses propres textes et musiques[7]. L’album figure en tête d’une sélection de "dix albums pour réenchanter l’Europe" proposé par les Inrocks[8].

Avec le troisième album, Red Sonja, qui tire son nom d'une héroïne de comics inspirée par un personnage du romancier américain Robert Howard, le groupe accentue son virage électronique[9] . L'album est dévoilé à Épinal au cours d'un concert le 13 mars 2020[10] et sort en avril 2020. De l'avis de Télérama, qui lui attribue 4 ƒ, la magie du groupe « sonne comme une transe de dancefloor occulte »[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Balkan pulse, Playa Sound, mars 2014.
  • Boukane, Buda musique, avril 2017.
  • Red Sonja, Buda musique, avril 2020.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Julien Nicolaou, « Balkan Pulse », Mondomix,‎ (ISSN 1772-8916)
  2. a et b Anne Berthod, « Red Sonja », Télérama, no 3666,‎ , p. 36 (ISSN 0040-2699, lire en ligne, consulté le 21 avril 2020)
  3. a et b Patrick Labesse, « Primeurs de Massy, et le détournement est joué ! », Le Monde,‎ , p. 18 (ISSN 0395-2037)
  4. Anne Berthod, « Balkan pulse », Télérama sortir,‎
  5. a et b Anne Berthod, « Lolomis », Télérama, no 3375,‎ (ISSN 1151-2083, lire en ligne)
  6. Hervé Le Gall, « Festival des Vieilles Charrues, les concerts CQFD 2015 (ceux qu’il faut découvrir) », sur shots.fr, (consulté le 28 juin 2017)
  7. Anne Berthod, « Boukane, Lolomis », Télérama, no 3513,‎ , p. 56 (ISSN 1151-2083, lire en ligne)
  8. Louis Julien Nicolaou, « Dix albums pour réenchanter l'Europe », sur lesinrocks.com, (consulté le 28 juin 2018)
  9. T.B., « Lolomis, vers un nouvel espace sonore », sur lalsace.fr, (consulté le 22 janvier 2021)
  10. Heïdi Joffroy, « Lolomis dévoile son troisième album sur scène », Vosges matin,‎ (ISSN 1959-5972, lire en ligne, consulté le 21 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]