Les Troupes de la colère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Troupes de la colère
Titre original Wild in the Streets
Réalisation Barry Shear
Scénario Robert Thom d'après sa nouvelle The Day it All Happened, Baby
Acteurs principaux
Sociétés de production American International Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film politique
Film d'exploitation
Durée 94 minutes
Sortie 1968

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Troupes de la colère (Wild in the Streets) est un film politique américain réalisé paér Barry Shear, sorti le [1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sous la menace de manifestations, un sénateur démocrate (Holbrook) se laisse convaincre par Max Jacob, une jeune pop-star (Jones), d'abaisser le droit de vote à 14 ans en Californie. L'une des maîtresses de ce dernier (Varsi) se fait élire représentante après que Jacob et son groupe ait drogué la Chambre des représentants des États-Unis au LSD. Élu président des États-Unis sous la bannière républicaine, Jacob crée des camps de concentration où sont enfermés les plus de 35 ans.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale ou chansons du film[modifier | modifier le code]

À la suite du succès du single Shape of Things to Come (en) sur Tower Records (label) (en), une filiale de Capitol Records, une bande originale du film produite par Mike Curb sort en 1968 sur le même label, créditée au groupe de fiction du film, Max Frost and the Troopers, où la voix de Christopher Jones est doublée par Harley Hatcher.

  1. Shape of Things to Come (en) (Barry Mann-Cynthia Weil)
  2. Lonely Man (Paul Wibier)
  3. Shine It On (Paul Wibier)
  4. It's Wrong (Barney Hector-Paul Wibier)
  5. Captain Hassel (Paul Wibier-McClane-Martin-Dale Beckner-Barney Hector)
  6. Fifty Two Per Cent (Barry Mann-Cynthia Weil)
  7. Try To Make Up Your Mind (Paul Wibier)
  8. Let Your Mind Run Free (Paul Wibier)
  9. She Lied (Dale Beckner-Stewart Martin)
  10. A Change Is Gonna Come (Paul Wibier-Dale Beckner)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

  • 2 nominations

Box-office[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 5 500 000 $

Analyse[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Les Troupes de la colère reçoit en majorité des critiques positives. L'agrégateur Rotten Tomatoes rapporte que 63 % des 97 critiques ont donné un avis positif sur le film, avec une moyenne passable de 6/10 [2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The American Film Institute Catalog: Feature Films 1961–1970, Part 2, Los Angeles, University of California Press, (ISBN 0-520-20970-2, lire en ligne)
  2. (en) « Wild in the Streets (1968) », sur rottentomatoes.com, Rotten Tomatoes (consulté le 2 août 2011)